Airbnb: Cowansville sévira sur la Promenade du lac

Deux maisons sur la Promenade du lac à... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Deux maisons sur la Promenade du lac à Cowansville sont louées lors de week-ends sur le populaire site internet Airbnb. Le zonage du secteur ne le permet pas.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) La location de maisons pour des séjours de courtes durées n'est pas permise sur la Promenade du lac à Cowansville. Le propriétaire de deux maisons qui les louent via le populaire site internet Airbnb l'apprendra à ses dépens.

« Il n'a pas le droit de les louer ; le zonage ne le permet pas », soutient Olivier Ricard, directeur du service de l'aménagement urbain et de l'environnement de la Ville. Le propriétaire recevra sous peu des constats d'infraction de 500 $ chacun de la part de la Ville.

Des signalements de la part de citoyens du secteur au début du mois de septembre ont amené la Ville à ouvrir une enquête. Des photos ont été prises et des témoignages recueillis pour monter la preuve, a dit M. Ricard. Ces éléments permettront à la Ville de prouver ce qu'elle avance si jamais le propriétaire conteste les infractions en cour municipale, a-t-il dit.

En septembre, un citoyen avait signalé au conseil municipal être dérangé par le va-et-vient fréquent d'inconnus dans les maisons voisines de la sienne. Il décriait qu'elles soient louées tous les week-ends à des gens venus y faire la fête, nuisant ainsi à sa quiétude et à celle de son épouse.

« Ce ne sont pas des chalets. Ce ne sont pas des hôtels. Ce sont des maisons. Il n'a pas d'affaire à les louer comme il le fait », avait affirmé en entrevue Stéphane Boivin. Des jeunes ont nargué ses chiens et lui ont fait des doigts d'honneur, a-t-il souligné. « (...) C'est l'enfer de vivre ça. Il faut que ça arrête », avait-il souhaité.

Permettait, permettait pas

La Ville souhaitait intervenir plus rapidement pour sonner la fin de la récréation, mais ne pouvait le faire puisque le zonage du secteur permettait une telle activité. Le nouveau règlement de zonage, adopté lors de la refonte du plan d'urbanisme, allait corriger le tout, avait alors expliqué le maire Arthur Fauteux.

Or, a admis jeudi M. Ricard, une lecture plus attentive des usages permis dans le zonage en question a permis de conclure que la location de gîte de moins de trois chambres était interdite dans cette zone. Dès lors, l'enquête a été lancée, a-t-il dit.

La Promenade du lac est le seul endroit où un tel problème a été identifié, a par ailleurs souligné M. Ricard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer