Les plans du Centre aquatique de Granby presque prêts

L'ensemble des plans du centre aquatique a été... (fournie par la Ville de Granby)

Agrandir

L'ensemble des plans du centre aquatique a été révisé par plusieurs représentants de la Ville, selon leur expertise respective, explique Daniel Surprenant.

fournie par la Ville de Granby

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Une étape importante est sur le point d'être franchie dans le projet de centre aquatique à Granby, alors que les plans finaux seront déposés d'ici la fin de l'année. Mais il manquera encore une réponse positive à la demande de subvention de la Ville pour que le projet puisse se concrétiser.

«On veut que tout soit fini à la fin de l'année. Si on a de bonnes nouvelles à nos demandes de subventions, on veut être prêts à lancer tout ça», a expliqué lundi le directeur du Bureau de projets de la Ville de Granby, Daniel Surprenant. 

Selon lui, les firmes professionnelles chargées de la confection des plans et devis, soit les architectes Denis Favreau et Héloïse Thibodeau, de même que la firme Cima +, ont récemment déposé l'ensemble des plans, qui représente quelque 250 documents. Ceux-ci ont été étalés au cours des dernières semaines dans une salle de conférence des travaux publics, qui a, en quelque sorte, été transformée en «war room», illustre Daniel Surprenant. 

Une flopée de représentants des différents services municipaux ont ainsi passé les documents au peigne fin, selon leur expertise respective. «Que ce soit l'informatique, le génie civil, la mécanique ou les gens des travaux publics qui vont faire l'entretien du bâtiment, plein de gens ont passé sur les plans. Ils regardent tout et formulent des commentaires selon leurs besoins. Même la police a regardé les plans pour dire comment la sécurité va se faire autour du bâtiment», fait valoir le directeur du Bureau de projets. 

«Si on cumule les heures de tous ceux qui ont commenté les plans, il y en a pour plus de 130 heures. C'est vraiment un gros bâtiment. C'est impressionnant la quantité de plans à regarder. Il y a aussi les devis pour les appels d'offres qu'on vérifie», ajoute Daniel Surprenant. 

Celui-ci affirme que deux journées de rencontres ont permis la semaine dernière de transmettre les commentaires aux firmes d'architecture et d'ingénierie actives dans le dossier. «Il reste un peu de travail à faire, mais ça va très bien. On arrive vers la fin», affirme Daniel Surprenant.

Attente 

La suite du projet est néanmoins tributaire de la demande de subventions que la Ville a logée en août dernier dans le cadre du Programme Nouveaux Fonds Chantiers Canada-Québec. En vertu de celui-ci, les deux tiers des coûts de la facture du projet estimée à 34 millions $, soit quelque 19,5 millions $, pourraient être assumés par les gouvernements provincial et fédéral. La construction du centre aquatique est prévue sur une portion du parc Dubuc, près du centre sportif Léonard-Grondin. 

 «On a espoir que ça fonctionne parce que le programme est là et les partis politiques disent que les infrastructures sont importantes», glisse Daniel Surprenant. 

«Je demeure excessivement positif que le gouvernement libéral va penser que ce genre d'installation est nécessaire dans une cité régionale comme Granby. Et il ne faut pas se leurrer, ce n'est pas un luxe dans notre cas», estime pour sa part le maire de Granby, Pascal Bonin. 

Dans un monde idéal, le feu vert serait donné au début de 2017. «On va être prêts et c'est une période un peu moins occupée dans le bâtiment. Ça serait le bon temps pour lancer l'appel d'offres de ce gros projet-là», relève le directeur du Bureau de projets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer