Budget en hausse à la MRC de Brome-Missisquoi

La MRC de Brome-Missisquoi lancera en 2017 une... (Alain Dion)

Agrandir

La MRC de Brome-Missisquoi lancera en 2017 une campagne d'information pour préparer les citoyens à participer à la collecte des matières organiques, ont annoncé le DG de la MRC Robert Desmarais et le préfet Arthur Fauteux.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) La MRC de Brome-Missisquoi fonctionnera avec un budget de 8,786 millions de dollars en 2017, en hausse de 555 754 $ (6,75 %). L'organisme pigera 414 873 $ dans son surplus accumulé pour équilibrer son budget.

Dans les faits, les quotes-parts des 21 municipalités membres de la MRC changeront à peine dans la nouvelle année. Elles paieront collectivement les mêmes montants pour les services et projets déjà existants.

Une nouvelle quote-part sera toutefois ajoutée pour payer une campagne d'information en vue du lancement, l'automne prochain, du service de collecte des matières organiques. Un montant de 112 368 $ est prévu au budget. La municipalité de Bromont, qui offre déjà ce service à ses citoyens, sera dispensée de payer cette dépense.

« C'est la Régie intermunicipale qui s'occupe du projet de plateforme de compostage, mais on a reçu le mandat de s'occuper de tout le volet d'information et de sensibilisation », explique Robert Desmarais, directeur général de la MRC.

La MRC mise sur un budget basé sur une somme de 4 $ par adresse dans les 20 municipalités pour préparer les citoyens à la nouvelle collecte. « On va en profiter pour rappeler aux gens ce qui va dans les bacs bleus », souligne le préfet Arthur Fauteux. « Il faut le faire de temps en temps. Les gens oublient », dit-il.

L'équipe responsable de la gestion des matières résiduelles de la MRC profitera de l'expertise de ses collègues de la Ville de Bromont en matière d'information. Tous les outils développés et utilisés par Bromont ces deux dernières années relativement à son service de collecte des matières organiques seront donnés à la MRC. « Ce sont des outils vraiment bien faits et qui permettront de bien informer nos citoyens. Pour la MRC, ça va représenter une économie d'au moins 80 000 $ », a indiqué M. Desmarais.

Dépenses en hausse

Parmi les principales dépenses qui augmenteront en 2017 à la MRC, notons les activités d'entretien des cours d'eau (enveloppe budgétaire de 804 856 $, en hausse de 291 726 $), d'aménagement du territoire (enveloppe de 1 002 495 $, en hausse de 252 933 $) et d'administration (enveloppe de 2 402 740 $, en hausse de 158 906 $).

Le budget adopté mercredi soir par le conseil des maires prévoit aussi une diminution de 200 810 $ des revenus provenant des redevances sur les carrières et les sablières. Les revenus anticipés sont de 1,170 million de dollars.

Le CLD verra son financement augmenter en 2017. Les maires lui accorderont 1 344 756 $. C'est 88 756 $ de plus que lors de l'année en cours.

Basées sur un comparable de richesse foncière, les activités de la MRC coûteront 4,09 ¢ par 100 $ d'évaluation foncière des différentes propriétés sur le son territoire. En 2016, ce comparable s'établissait à 4,04 ¢. Il était de 4,18 ¢ en 2015.

La MRC prévoit terminer l'année avec un surplus budgétaire de 466 926 $. Au même moment, sa dette devrait être de 1 079 088 $. Sa richesse foncière devrait se situer, selon les estimations, à 9,192 milliards de dollars, en hausse de 162,222 millions de dollars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer