La carte interactive de déneigement en direct pas encore prête

La première bordée de neige n'a pas attendu... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

La première bordée de neige n'a pas attendu que la carte interactive qui permettra de suivre en direct les opérations de déneigement de la Ville de Granby soit prête pour s'abattre sur la région.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La première bordée de neige a devancé les services informatiques et les travaux publics de la Ville de Granby, qui s'affairent à élaborer une carte interactive permettant aux citoyens de suivre en temps réel les opérations de déneigement.

« La première tempête est arrivée un peu trop tôt. La carte interactive n'est pas prête. Mais elle devrait l'être lors du prochain événement majeur de chute de neige », a affirmé mardi le directeur général de la Ville, Michel Pinault. 

Selon lui, les employés affectés à ce projet sont « à pied d'oeuvre » pour finaliser la mise en place de cet outil qui permettra entre autres de suivre en direct les déplacements des équipements de déneigement de la Ville. Cela permettra une meilleure coordination du privé et du public, a déjà fait valoir le maire, Pascal Bonin. « Les déneigeurs (privés) vont savoir en temps réel où on est rendus et ce qu'on a fait. Il va y avoir moins de dédoublement d'équipements dans les rues lors des tempêtes », a-t-il dit.

Cette carte sera accessible sur le site Web de la Ville de Granby (ville.granby.qc.ca), sous l'onglet cartes interactives et info-déneigement. Elle est l'un des outils privilégiés par l'administration municipale qui s'est engagée sur la voie des villes intelligentes. 

Les coûts de développement de cette nouveauté informatique sont évalués entre 25 000 $ et 30 000 $. Une fois que le système sera bien rodé, il fonctionnera de façon quasi automatique. Seul un employé des travaux publics devra entrer certaines données des équipements géoréférencés lors des opérations de déneigement, dit le DG de la Ville. « Ce n'est pas une tâche qui va commander l'embauche de personnel supplémentaire », fait valoir Michel Pinault. 

Opération déneigement 

En début de semaine, la mise en oeuvre de la carte interactive de déneigement n'était toutefois pas au coeur des préoccupations des citoyens. Seuls deux des 17 appels logés à l'hôtel de ville concernaient ce nouvel outil. Les autres ont plutôt été effectués par des Granbyens insatisfaits du déneigement, souligne M. Pinault. 

Selon le directeur des travaux publics, Sylvain Flibotte, les 11 saleuses ont commencé à sillonner les rues de la ville à compter de 2 h du matin, dans la nuit de dimanche à lundi. Les précipitations se sont toutefois accentuées dans les heures suivantes. Environ 10 cm de neige sont tombés entre 4 h et 6 h, dit M. Flibotte. La décision a alors été prise de ne pas sortir l'ensemble de la machinerie dans le secteur urbain pour ne pas nuire aux déplacements matinaux. « On a continué avec les saleuses, qui sont équipées de sous-gratte », souligne le directeur des travaux publics. 

La neige a plutôt été tassée sur l'ensemble du territoire dans la nuit de lundi à mardi. Les saleuses ont continué leur travail dans la journée de mardi pour reprendre le dessus sur ce tapis blanc, glacé par endroits, qui recouvre le sol.

L'enlèvement de la neige devait être entrepris dans la nuit de mardi à mercredi, à partir de 4 h, au centre-ville pour débuter, puis en façade des écoles dans un deuxième temps, affirme Sylvain Flibotte. « Est-ce qu'on va enlever la neige dans l'ensemble des rues ? On va voir en fonction de la température. On va s'ajuster au fur et à mesure. S'il y a du temps doux ou si le soleil fait fondre les bordures, ça pourrait peut-être rester là. Mais le centre-ville est pas mal enneigé, on va débuter par ça », a-t-il dit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer