Philosopher sur la beauté

L'édition 2017 du Concours philosopher a été lancé,... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'édition 2017 du Concours philosopher a été lancé, jeudi, au Cégep de Granby.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Le Cégep de Granby organise pour la première fois une édition du Concours philosopher. L'événement qui implique réflexion, rigueur, implication intellectuelle et patience a été lancé, jeudi. Le thème de la présente édition : « la beauté sauvera-t-elle le monde ? »

Pour donner une couleur particulière à l'édition 2017 du Concours philosopher, une escouade a été mandatée pour éveiller la curiosité. Grâce à un « affichage sauvage », les règles en matière d'affiche ayant été contournées en accord avec la direction, une quarantaine de personnes ont assisté à la conférence de presse.

Des autocollants ont notamment été collés à des endroits inattendus et ont animé les conversations, raconte l'enseignante en philosophie Joëlle Tremblay

« Toute la semaine, tout le monde a parlé de cet événement mystère. On a aussi pris une classe en otage, avec l'accord de la direction et du professeur, précise Mme Tremblay en entrevue, et on a amené la vingtaine d'étudiants de force à la conférence. Tout ça dans un esprit très subversif. » 

Mme Tremblay ainsi que Mélissa Caron, aussi enseignante en philosophie, l'étudiant en maîtrise à l'université de Sherbrooke Jean-François Dubé et l'animatrice à la vie étudiante Mylène Poirier ont repris le relais du Collège de Valleyfield, qui a organisé ce concours panquébécois durant trois ans.

Le mandat du Cégep de Granby est de deux ans et, déjà, l'équipe lui donne sa couleur, notamment avec l'annonce réalisée hier, mais aussi par la création d'une page Facebook mise en ligne et alimentée dès vendredi. 

« C'est un concours qui va bien et qui, depuis les quatre dernières éditions, rejoint 100 à 125 étudiants au Québec avec une quarantaine de cégeps. On voulait le pousser plus loin, que le public prenne connaissance de ce concours-là, pour montrer que les jeunes ont quelque chose à dire, qu'ils ont une parole qui est riche, explique Mme Tremblay. On voulait que ce soit les étudiants du Cégep de Granby qui décident du thème parmi trois propositions : l'éducation, la place du numérique dans la vie actuelle et le beau. Plus de 80 % de la population étudiante a répondu au sondage. » 

Les étudiants de niveau collégial peuvent signifier leur intérêt au département de philosophie de leur établissement scolaire. Une dissertation de 2000 mots sur la question philosophique doit être remise à la mi-mai. Les candidatures sont évaluées durant l'été et les prix remis à l'automne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer