Shefford veut plaire à ses aînés

La conseillère municipale responsable de la Politique des... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

La conseillère municipale responsable de la Politique des aînés à Shefford, Johanne Boisvert

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Shefford) Pour contrer l'exode de ses aînés et offrir des services qui leur ressemblent, la municipalité de Shefford a rendu publics, mercredi matin, sa première Politique des aînés et son plan d'action 2017-2018-2019.

Lancée en 2015, la démarche Municipalité amie des aînés (MADA) a profité d'une aide provinciale de 12 000 $ et donné lieu à plusieurs actions. Le comité de pilotage - formé de citoyens bénévoles et de représentants d'organismes de la région - a notamment mené un sondage dans la municipalité et tenu une consultation publique. 

À partir des commentaires et suggestions recueillis, le comité a pu mettre au monde une politique et des mesures ciblées pour faciliter la vie aux aînés et favoriser le vieillissement actif. 

« Les aînés n'ont pas d'âge dans notre politique, affirme la conseillère responsable du dossier, Johanne Boisvert. C'est plus relié à une réalité de vie. » On serait donc aîné selon notre état de santé, notre situation familiale ou professionnelle, bien avant le nombre d'années d'existence, croient les membres du comité MADA. « On a essayé de voir le plus large possible. »

Parmi les mesures suggérées dans le Plan d'action, on retrouve notamment l'étalement des paiements de taxes, la diffusion d'informations spécifiques aux aînés dans les communications municipales, l'implantation d'une coopérative de santé, la promotion du transport collectif et l'élargissement de l'offre d'activités.

À ce sujet, la construction d'un centre communautaire multifonctionnel apparaît comme incontournable à Shefford. Mme Boisvert dit espérer la première pelletée de terre à la fin de 2017.

On sait qu'un projet de carrefour de services est projeté à l'angle de la route 112 et du chemin Saxby. Idéalement, il inclurait le centre communautaire, la coop de santé et une école primaire. Ce dossier chemine présentement dans les divers paliers de gouvernement.        

Retenir la population vieillissante

La municipalité de Shefford, qui compte 6731 personnes, n'échappe pas au vieillissement de la population. Les données datant de 2011 révèlent que 35,7 % des citoyens de Shefford avaient 50 ans et plus. Les personnes de plus de 65 ans y constituaient 10,3 % de la population. Cette année-là, l'âge médian des Sheffordois atteignait 41,3 ans. 

« À partir de 70 ans, on voit une baisse importante de notre population », fait remarquer Mme Boisvert. Selon elle, les exigences d'une grande maison et d'un vaste terrain pèsent lourd à cet âge, et les gens quittent la municipalité, même si la plupart souhaiteraient demeurer à Shefford.

Un comité sur l'habitation sera donc bientôt mis sur pied pour trouver des solutions au logement des personnes vieillissantes. On ne parle pas de résidences pour aînés ici, précise Johanne Boisvert, mais plutôt de formules d'habitation innovantes, comme les petites habitations, les coopératives d'habitation, la cohabitation... « C'est notre prochain défi. On a une population très créative. J'ai confiance ! » 

Lyn Ouellet, chargée de projet et coordonnatrice aux événements et aux loisirs à Shefford, prend d'ailleurs soin de spécifier que la Politique des aînés n'est pas une fin en soi. Évolutif, ce document sera suivi par un comité et adapté au besoin. Shefford se penchera ensuite sur sa future politique familiale.

La politique des aînés et le plan d'action sont disponibles en ligne au www.cantonshefford.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer