Jacques Lapensée vise un retour au conseil de Bromont

Jacques Lapensée compte briguer les suffrages comme conseiller... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Jacques Lapensée compte briguer les suffrages comme conseiller municipal lors des prochaines élections en 2017.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) De son propre aveu, Jacques Lapensée a connu une amère défaite lors des dernières élections municipales. Cela ne l'a pas empêché de continuer à s'intéresser à la sphère politique pour autant. Le Bromontois a confirmé qu'il veut à nouveau briguer les suffrages comme conseiller en 2017.

« En 2013, j'ai perdu par seulement 22 voix. Depuis ce temps, je suis demeuré très impliqué dans plein de comités à la Ville. Je n'ai presque pas manqué une réunion du conseil pour suivre les différents dossiers. C'est certain que mon intérêt est toujours là. Il me reste juste à décider si je retourne dans mon ancien quartier [district 1] ou si je me présente ailleurs », a-t-il indiqué en entrevue. Il devrait dévoiler ses intentions « après les Fêtes ». 

M. Lapensée estime avoir plusieurs atouts pour se lancer à nouveau dans l'arène politique. Le principal d'entre tous, a-t-il dit, est d'être au diapason de l'électorat. « Je pense que je fais partie des gens de Bromont qui sont connectés sur la réalité de l'ensemble de la population », a-t-il mentionné, citant notamment en exemples son implication au sein du comité de la famille, puis comme président du conseil d'administration du Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB).

Question de se concentrer uniquement sur la future campagne électorale, Jacques Lapensée quittera ses fonctions au CNCB. « En tant que conseiller municipal [de 2009 à 2013], je me suis occupé du dossier du centre national. J'y crois et je veux continuer de m'impliquer pour faire avancer les choses. Entre autres pour qu'on ait un vélodrome couvert à Bromont. Je ne ferai plus partie du CA, mais si je remporte l'élection, je voudrais reprendre là où j'ai laissé comme élu municipal. »

La personne qui reprendra le flambeau de M. Lapensée au sein du CNCB devrait être connue en mars, en marge de l'assemblée générale annuelle de l'organisation.

Défi

Selon Jacques Lapensée, le principal défi de Bromont pour les années à venir est de demeurer un terreau fertile pour attirer de nouvelles familles, mais aussi des commerces et des entreprises. « Bromont a réussi à développer un excellent leadership dans la MRC Brome-Missisquoi. Jusqu'à maintenant, la Ville a réussi à maintenir une certaine harmonie entre son développement domiciliaire, industriel et touristique. [...] L'équilibre est fragile et je veux contribuer pour que la municipalité maintienne les bons outils pour créer de plus en plus d'emplois en maintenant une bonne qualité de vie pour ses citoyens. »

Aéroport

Jacques Lapensée suit de près le dossier du développement de l'aéroport Roland-Désourdy, appartenant conjointement à Granby, Cowansville et Bromont, ayant lui-même oeuvré comme président du conseil d'administration de l'organisation de 2010 à 2013. Il déplore la récente sortie « musclée » du maire de Granby, voulant que la Ville souhaite retirer ses billes de l'organisation. « On a la chance d'avoir une infrastructure de qualité qui est un plus pour la région au plan économique. C'est dommage que Granby n'ait pas cette vision. Ils souhaitent partir, mais ça ne se fait pas aussi facilement que ça. D'un autre côté, on ne peut pas aller de l'avant avec une municipalité qui tire toujours vers l'arrière », a-t-il imagé.

Mairie : le promoteur Éric Breton réfléchit

Les échos vont bon train concernant les candidats à la mairie de Bromont pour les prochaines élections. Au cours des derniers jours, le nom du promoteurimmobilier Éric Breton a alimenté plusieurs rumeurs. Vérification faite, l'homme d'affaires pourrait bel et bien briguer les suffrages. «Il y a quelques groupes qui m'ont approché pour que je me présente [à la mairie]. En ce moment, mon assiette est pleine avec d'autres préoccupations. Mais oui, j'ai de l'intérêt, a-t-il confié. J'aime la politique, j'aime Bromont. [...] Je pense que six mois avant [les élections], ce sera important d'avoir pris ma décision. Alors, je vise le printemps pour avoir terminé ma réflexion.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer