Des Haïtiens en mission à Granby

Deux délégués haïtiens, Jude Édouard Pierre et Francis... (Christophe Boisseau-Dion)

Agrandir

Deux délégués haïtiens, Jude Édouard Pierre et Francis Alphonse, ont notamment rencontré le maire de Granby, Pascal Bonin et le directeur général Michel Pineault, lors de leur visite.

Christophe Boisseau-Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Connaître le rôle du maire d'une municipalité et de son directeur général, découvrir le fonctionnement d'une ville et de ses services... Une délégation haïtienne a passé deux jours à Granby pour échanger, apprendre et s'inspirer de ses pratiques, qu'ils transporteront dans leur pays.

« On a couvert tout ce qui a trait à l'émission des permis de construction, l'évaluation municipale, la géomatique, les cadastres... », énumère Michel Pineault, directeur général de la Ville de Granby.

Granby n'en était pas à sa première implication. M. Pineault avait accompagné des membres de l'Union des municipalités du Québec en Haïti, il y a deux ans, dans le cadre d'une mission pour traiter du rôle des municipalités et des directions générales. Le groupe avait aussi travaillé avec les fédérations représentant les élus là-bas pour les aider à mieux structurer leurs actions. 

Cette fois-ci, c'est une délégation haïtienne qui s'est rendue au Québec pour parfaire ses connaissances. « On est venus pour nous enrichir davantage sur ce que nous pouvons offrir à notre communauté. C'est important de pouvoir échanger, évaluer les deux systèmes et voir ce qu'on peut s'apporter tous les deux », explique Jude Édouard Pierre, maire de la commune de Carrefour, une ville de 600 000 habitants en banlieue de Port-au-Prince. 

« On a appris beaucoup de choses sur les responsabilités des maires, des rapports entre le maire et le directeur général, et le directeur général à l'endroit de son personnel. Je suis tombé sur une ville très bien organisée, renchérit l'homme, qui est également président de la Fédération des maires d'Haïti. C'est enrichissant. Cette expérience est importante. »

« Nous apprenons beaucoup de choses sur la gouvernance locale, sur l'aménagement du territoire, mais surtout, sur le parcours que les autres ont pris pour arriver jusqu'ici. Ça nous permet de nous réconforter et nous dire que nous aussi, nous pourrons faire la route », poursuit Francis Alphonse, directeur général de la Direction administrative et technique de l'intercommunauté des Palmes, une région au sud-ouest de la capitale haïtienne. 

Cette expérience s'inscrit dans le Programme de coopération municipale financé par le gouvernement canadien et géré par la Fédération canadienne des municipalités. 

Cette première expérience dans le cadre de ce programme a également été enrichissante pour le maire de Granby, Pascal Bonin. « Cette mission-là rejoint les valeurs non seulement du directeur général, mais aussi celles des élus et des employés de la Ville par rapport à la coopération, affirme-t-il. Ça m'a beaucoup touché. Être maire à Granby, c'est une chose. Être maire en Haïti, c'est une autre réalité. Ils ont toute mon admiration. »

Il étudiera comment Granby et d'autres villes pourraient aider les élus et fonctionnaires de ce peuple à mieux se structurer, par le biais de formation, notamment.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer