Tentative de meurtre à Ange-Gardien: embardée et strangulation

L'enquête sur remise en liberté de Guy Maurice... (simulation Le Quotidien)

Agrandir

L'enquête sur remise en liberté de Guy Maurice Algier se fait attendre.

simulation Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Saint-Hyacinthe) L'homme accusé d'avoir voulu tuer sa conjointe dans un accident de voiture à Ange-Gardien, samedi, aurait aussi tenté de l'étrangler par la suite.

C'est ce qu'il a été permis d'apprendre en marge de la deuxième comparution de Guy Maurice Algier, mercredi, au palais de justice de Saint-Hyacinthe. L'homme de 52 ans de Brigham revenait devant la cour pour son enquête sur remise en liberté, mais cette étape a été reportée à lundi prochain, pour la forme.

En lieu et place, Me Jocelyn Grenon, de la défense, a mentionné que les policiers doivent rencontrer à nouveau la plaignante et qu'un rapport médical sera déposé. Un reconstitutionniste en scènes d'accident de la SQ doit aussi remettre un compte-rendu.

« Je dois assembler les pièces du puzzle », a dit Me Grenon, afin de préparer l'enquête visant à faire libérer son client pour la suite des procédures judiciaires, comme la loi le permet. Il a toutefois reconnu qu'il s'agit d'accusations « assez sérieuses ».

Pour le ministère public, Me Isabelle Morin a transmis de l'information supplémentaire à son vis-à-vis. M. Algier n'a pas été amené devant le tribunal.

Versions

Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, M. Algier se serait disputé avec son épouse alors que le couple circulait en voiture sur le rang Saint-Charles, vers 10 h. L'embardée serait volontaire et l'accusé aurait ensuite tenté d'étouffer la plaignante, une femme d'une cinquantaine d'années. Celle-ci a obtenu son congé de l'hôpital, mardi.

Me Grenon soutient avoir une version différente des événements, mais réserve ses commentaires pour l'instant. « Je sais que ce matin-là ils étaient chez une de leurs filles et que tout allait bien, dit-il. La reconstitution d'événement apportera peut-être un autre éclairage. »

Guy Maurice Algier fait face à des accusations de tentative de meurtre, de conduite dangereuse et de voies de fait causant des lésions corporelles. Son avocat souligne qu'il n'a jamais fait l'objet d'accusations pour violence conjugale. 

Son dossier judiciaire est tout de même bien rempli. M. Algier a été accusé au criminel 23 fois au cours des 30 dernières années, notamment pour voies de fait armées, menaces, vol, recel, possession de marijuana, possession d'arme illégale, entrave à la justice et vente frauduleuse d'un bien immeuble.

La famille Algier est aussi bien connue des policiers de Brome-Missisquoi ; plusieurs de ses membres ont eu affaire avec la justice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer