Waterloo ouvre la porte à une fusion avec Warden et Shefford

Pascal Russell, maire de Waterloo.... (photo Catherine Trudeau, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Pascal Russell, maire de Waterloo.

photo Catherine Trudeau, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Waterloo) Le maire de Waterloo, Pascal Russell, invite ses homologues de Shefford et Warden à tâter le pouls de leur population quant à une éventuelle fusion entre les trois municipalités.

Il en a fait la proposition mardi soir, lors de son discours public sur la situation financière de la Ville. Mentionnant que les trois administrations travaillaient ensemble depuis plusieurs années en matière de loisirs, de sécurité incendie, d'éducation, de services de cour municipale et d'environnement, M. Russell a soutenu qu'il fallait traiter de cet enjeu «une fois pour toutes», en mettant de côté les guerres de clocher.

Selon lui, les trois municipalités sont à la croisée des chemins et le temps est venu d'optimiser leurs ressources. «21 élus et trois DG pour environ 12 000 de population, c'est totalement aberrant», a-t-il fait remarquer.

Pascal Russell précise que sa démarche est exploratoire; n'empêche, il souhaite susciter l'intérêt des élus. «On va regarder les options. La clé, c'est le dialogue. Il faut voir si c'est avantageux pour tout le monde. Mais ultimement, la décision va revenir à la population.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer