La face cachée qui mobilise la communauté

Geneviève Dubé de l'entreprise agrotouristique Alpagas Sutton et... (fournie)

Agrandir

Geneviève Dubé de l'entreprise agrotouristique Alpagas Sutton et Janna Hubacek du CAB Sutton.

fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Sutton) « Dans des villages comme Sutton et Abercorn, les gens s'entraident. » Selon Janna Hubacek, coordonnatrice du Centre d'action bénévole (CAB) de Sutton, la communauté est consciente que, derrière le tourisme et la villégiature, des familles vivent en situation précaire.

Chaque année, le CAB distribue plus de 19 000 $ en denrées à des familles de Sutton et d'Abercorn. Déjà, le centre reçoit des dons en argent en vue de sa 33e Guignolée. Environ 50 ménages reçoivent un panier de Noël.

Récemment, un chèque de 708 $ a été remis au CAB par Alpagas Sutton­. Durant l'été, l'entreprise agrotouristique s'était engagée à verser 1 $ pour la cause par entrée adulte. « C'est nouveau et eux-mêmes ne savaient pas ce que ça allait donner, fait savoir Mme Hubacek. On a tous été surpris par ce montant. »

Les élèves de l'école secondaire Massey-Vanier organisent de leur côté une collecte de denrées cet automne au profit des banques alimentaires de leur territoire, dont Sutton. « C'est une activité qui vient d'eux. C'est important de souligner que les gens ont cette sensibilité, ajoute-t-elle, reconnaissante. C'est la première fois qu'ils font quelque chose du genre pour la banque alimentaire­ de Sutton. »

La Guignolée se déroule du 4 au 10 décembre. La première journée sera consacrée au porte-à-porte à Sutton et Abercorn, puis les denrées et les dons en argent seront amassés au CAB avant la distribution des paniers, le 10 décembre. L'école primaire de Sutton fait également une collecte de denrées non périssables. L'inscription pour recevoir un panier est d'ailleurs en cours et se termine le 1er décembre.

« Même si les gens ne voient pas ce côté-là de Sutton, la face cachée, oui il y a des besoins, oui il y a de l'aide et les gens sont mobilisés. Entre 25 % et 33 % de la clientèle sont des enfants », mentionne Janna­ Hubacek.

Les dons et denrées reçus ne servent pas que pendant le temps des Fêtes, précise la coordonnatrice du CAB, mais à l'année. D'où l'importance de renflouer les tablettes de la banque alimentaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer