Le mystère des chérubins

Le maire Pascal Bonin souhaite sortir du garage... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire Pascal Bonin souhaite sortir du garage municipal les quatre chérubins de marbre, dont deux qui sont ici illustrés. Ils ont été rapportés d'Italie dans les années 1950 par l'ex-maire Horace Boivin.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le maire de Granby, Pascal Bonin, a entrepris de dépoussiérer des oeuvres d'art rapportées jadis d'Europe par l'ex-maire Horace Boivin. Après le sarcophage romain, au tour de quatre chérubins de marbre de sortir de l'ombre.

Ces oeuvres sont toutefois entourées d'une aura de mystère. Même la Société d'histoire de la Haute-Yamaska dispose de peu d'informations sur elles, a affirmé la directrice générale de l'endroit, Johanne Rochon. 

Chose certaine, les chérubins sont arrivés à Granby en 1955, dans la foulée d'un séjour d'Horace Boivin en Europe. Les quatre statuettes, qui représenteraient chacune une saison, proviennent d'une galerie d'art de Rome, en Italie. Mais la date de leur création est vague.

Les années 1600, 1700 et 1800, voire la Renaissance italienne, ont été avancées par certains. Mais rien n'est clair. « Il n'y a aucune information, contrairement au sarcophage qui avait des papiers avec les informations sur sa provenance », dit Mme Rochon. 

Dans les circonstances, la Ville envisage d'accorder un mandat d'évaluation à un expert en histoire de l'art pour avoir l'heure juste, relève le directeur des travaux publics, Sylvain Flibotte. « Tant qu'à les installer quelque part, on aimerait pouvoir dire d'où ils viennent et de quand ils datent », fait-il valoir. 

Du Zoo à la Ville

Les chérubins sont entreposés au garage municipal depuis environ deux ans, mais ils se trouvaient à l'origine à l'ancienne place Chaput du Zoo de Granby, près du bassin des phoques (qui n'existe plus aujourd'hui).

Ils étaient cependant remisés depuis une dizaine d'années, soit depuis la réalisation de la première phase des travaux de modernisation, précise la conseillère en communication et marketing au Zoo, Hélène Bienvenue. 

C'est en effectuant des recherches sur le sarcophage romain - un autre cadeau offert à Horace Boivin -, qui aura finalement une place de choix dans la bibliothèque municipale revampée, que Pascal Bonin dit avoir eu un coup de coeur pour les chérubins. « C'est une oeuvre mystérieuse et très intéressante », lance-t-il. 

Le maire dit ainsi avoir fait une demande au directeur général du Zoo de Granby, Paul Gosselin, afin que les chérubins soient confiés à la Ville pour qu'ils soient mis en valeur. M. Bonin dit trouver important « de redonner aux citoyens ces oeuvres d'art importantes ». 

Autres oeuvres

Il reste cependant à leur trouver l'emplacement idéal. Comme pour le sarcophage, le maire aimerait exposer les quatre petits anges dans un endroit public, fréquenté par les citoyens. 

« Ils ne peuvent pas aller à l'extérieur. Ça fait déjà un bout de temps que je jongle avec différentes idées ; je n'ai pas encore trouvé. Mais c'est sûr qu'on va les voir dans un avenir rapproché », affirme-t-il, tout en invitant, du même souffle, les citoyens à lui faire part de leurs suggestions sur le sujet. 

Dernièrement, les employés des travaux publics ont donc ressorti les chérubins afin de les préparer. Plutôt volumineux, le socle sur lequel ils reposent a été réduit, précise Sylvain Flibotte. 

« Il y a plein de trucs qui sont au garage (municipal). Ce sont des oeuvres très importantes, dans des boîtes. Pour moi, la culture, ce n'est pas inerte. Il faut pouvoir la voir et la toucher », déclare Pascal Bonin. 

Selon lui, il restera par ailleurs d'autres oeuvres à « dépoussiérer » par la suite. Le Masque grec, un autre don des autorités italiennes, qui daterait des années 1700, en est un exemple. L'oeuvre sert pour l'instant de moule pour les répliques qui sont fabriquées, comme celle qui a remplacé l'original à l'angle des rues Notre-Dame et Laval.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer