Sanctions possibles contre Ski Bromont pour des travaux illégaux

Ski Bromont n'avait pas d'autorisation pour procéder à... (Alain Dion)

Agrandir

Ski Bromont n'avait pas d'autorisation pour procéder à des travaux sur l'ouvrage de retenue du lac Sheffington, une section de la rivière Yamaska où l'entreprise puise son eau pour fabriquer de la neige artificielle.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Bromont) Ski Bromont devra remettre la digue du lac Sheffington dans le même état qu'elle était avant les travaux exécutés illégalement en septembre. Des sanctions pourraient en plus lui être imposées par le ministère de l'Environnement.

Des visites menées les 5 et 14 octobre par des représentants du Ministère, dont un responsable des barrages, ont mené à l'émission d'un avis de non-conformité le 19 octobre pour enrochement illégal dans le littoral de la rivière Yamaska. Ski Bromont a jusqu'au 11 novembre pour déposer un plan des mesures qu'il prendra pour corriger la situation, explique Daniel Messier, de la direction régionale du Centre de contrôle environnemental de l'Estrie et de la Montérégie.

En entrevue à La Voix de l'Est le 14 octobre, Charles Désourdy, président de Ski Bromont, affirmait que sa compagnie avait le droit de procéder à des travaux pour réparer l'immense structure composée de grosses roches en vertu d'un certificat d'autorisation accordé en 2006 pour des travaux de réparation.

Or, soutient M. Messier­, ce certificat n'a aucune valeur aujourd'hui. L'entreprise devait avoir en main un nouveau certificat pour intervenir sur ce que le Ministère appelle un « ouvrage de retenue ».

Qui plus est, a dit le représentant du ministère de l'Environ­nement, le certificat d'autorisation octroyé en 2006 l'a été à la Ville de Bromont­ et non pas à Ski Bromont. La municipalité est propriétaire de l'ouvrage.

La direction de Ski Bromont était au fait qu'elle devait détenir une nouvelle autorisation pour de tels travaux, pense M. Messier­. Il fait valoir qu'elle a fait une demande en 2014 pour des travaux similaires sur l'ouvrage. Le Ministère a demandé des précisions à l'entreprise, a-t-il ajouté, mais celle-ci, même après avoir été relancée, n'a pas répondu. « Après un certain temps, quand on n'a pas de réponses du demandeur, on ferme le dossier », a-t-il indiqué.

En plus d'avoir effectué des travaux sans autorisation, Ski Bromont­ a rehaussé l'ouvrage de retenue, permettant d'augmenter le volume d'eau dans le lac Sheffington­, une section plus large de la rivière Yamaska. « Il est clair que ça rehausse l'ouvrage », confirme M. Messier.

Ski Bromont puise l'eau de ce lac pour alimenter son système de fabrication de neige artificielle pour sa station de ski. Elle détient un permis­ pour le faire depuis 1980.

Le ministère de l'Environnement évalue ses recours possibles dans ce dossier, a dit M. Messier. « Le but d'avoir un certificat d'autorisation, ce n'est pas pour plaire au Ministère, c'est pour évaluer les impacts possibles sur l'environnement des travaux demandés. »

Fondation Rivières

La Fondation Rivières s'est mêlée de l'affaire. Préoccupé de la faune aquatique, l'organisme environnemental a déposé officiel­lement une plainte au ministère de l'Environnement.

Il juge que « de tels obstacles empêchent la libre circulation de la faune aquatique en plus de contrevenir à la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables et à la Loi sur la qualité de l'environnement », peut-on lire dans la plainte que nous avons obtenue.

La Fondation Rivières exige que « les lieux soient remis en état et que des sanctions soient appliquées ».

L'ouvrage de retenue ne comprend aucune passe pour que les poissons accèdent à la rivière Yamaska. Seul un faible débit d'eau trouve son chemin­ du lac à la rivière.

Notons que la prise d'eau de la Ville de Bromont, pour alimenter son usine de filtration d'eau potable, se trouve en aval de la structure de roches. Nous n'avons pu parler lundi avec M. Désourdy.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer