Gabriel Chicoine a tranché

William Leblanc (47), qui a fini la soirée... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

William Leblanc (47), qui a fini la soirée avec un but, se prépare à menacer le filet des Mustangs sur cette séquence.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Perdre à domicile face aux Mustangs de Vaudreuil-Dorion, qui sont débarqués au centre sportif Léonard-Grondin avec seulement trois victoires en 12 matchs, aurait très mal paru. C'est pourtant ce qui a bien failli arriver aux Inouk, vendredi soir.

En retard 5-3 après huit minutes en troisième période, les Inouk sont revenus de l'arrière, ont forcé la prolongation et Gabriel Chicoine a tranché le débat dès la 52e seconde de la quatrième période à la suite d'une montée à deux contre un et d'un bijou de passe de Yamy Girard. Marque finale: 6-5 en faveur des locaux.

«Marquer en prolongation, c'est toujours un méchant feeling, a expliqué Chicoine, qui a ajouté une passe. J'ai saisi ma chance, mais Yamy a fait le gros du travail. C'est une bonne victoire.»

Laurent Minville, William Leblanc, Vincent Ouellet-Beaudry, Anthony Chicoine et Maxime Borduas, avec son 13e en autant de matchs, ont enregistré les autres buts des Inouk. Minville, Chicoine et Borduas ont tous récolté deux points.

Jacob Brousseau, qui a connu un très bon match à la ligne bleue, a fourni deux passes.

L'ex-Inouk Paul-Antoine Deslauriers a été le meilleur des Mustangs avec un but et deux passes.

Devant le filet granbyen, Nathan Ward-Raymond a (encore) connu des difficultés. Parfois très bon, il a aussi parfois été très ordinaire. Il a tout de même bloqué 37 tirs.

Olivier Bélanger était son adjoint, Jimmy Lemay étant toujours avec l'Océanic de Rimouski, dans la LHJMQ.

À l'autre bout, Antoine Dagenais a repoussé 34 rondelles.

Blessé, Joachim Vachon a passé un tour dans le camp des Inouk.

Par ailleurs, l'absence de Charles-Antoine Jolin, parti en vacances dans le Sud, a fait énormément jaser. Énormément, qu'on vous dit.

Gosselin satisfait

L'entraîneur des Inouk, Patrick Gosselin, semblait plutôt satisfait de l'effort fourni par les siens.

«De façon générale, on a disputé un bon match, a-t-il dit. Tout n'a pas été parfait, c'est vrai, mais les Mustangs, malgré leur fiche, étaient venus ici pour jouer au hockey. Nous avons travaillé fort et j'ai aimé notre opportunisme.»

Gosselin a ajouté que même alors que son équipe tirait de l'arrière 5-3, il n'était pas prêt à lancer la serviette.

«Dans cette ligue, tout est possible. Et des buts, nous sommes capables d'en marquer.»

Les Inouk (8-4-1) visiteront les Mustangs dimanche dans ce qui sera le premier d'une série de trois matchs sur la route. On ne les reverra à Granby que dans deux semaines, alors qu'ils recevront les Panthères de Saint-Jérôme.

Les partisans s'ennuieront peut-être de leur équipe, eux qui n'étaient que 512 vendredi soir dans les gradins du centre sportif Léonard-Grondin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer