Le député qui veut être partout

Le 4 novembre 2015 est un jour qui... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le 4 novembre 2015 est un jour qui restera à jamais gravé dans la mémoire du député fraîchement élu, alors qu'il est assermenté au Parlement.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Il y a un an, le Canada passait au rouge. La circonscription de Shefford n'y a pas fait exception. Mercredi, Pierre Breton aura complété le quart de son mandat, dont il dresse un bilan fort positif.

Le 19 octobre 2015, 39% des électeurs de la circonscription de Shefford élisaient Pierre Breton, qui a terminé la course avec une avance de plus de 5600 voix sur sa plus proche adversaire, la néodémocrate Claire Mailhot.

Depuis, on l'a vu partout, il a été de tous les événements: soupers spaghettis, annonces, remises de chèques, etc. Le député Breton a fait son engagement principal d'être ultra-présent dans sa circonscription, un défi parfois difficile à relever étant donné que celle-ci compte 20 municipalités. «Ça fait beaucoup d'interlocuteurs, tant au niveau municipal que les organismes. Ces gens-là s'attendent à mon soutien et j'essaie d'être le plus présent possible», indique celui ayant été nommé à deux comités permanents de la Chambre des communes, soit le comité de l'agriculture et de l'agroalimentaire et sur celui du patrimoine canadien.

Aider les familles

La réduction de 7% des impôts pour les gens de la classe moyenne, en vigueur à compter du 1er janvier, est l'une des premières mesures mises de l'avant par le gouvernement, mais celle dont M. Breton est le plus fier. Celle-ci touche 30 000 personnes dans la circonscription de Shefford, précise le député, qui salue aussi l'augmentation de 10% du supplément de revenu garanti. Cette mesure laisse pour sa part en moyenne plus de 900$ dans les poches de quelque 6000 aînés de Shefford.

M. Breton souligne par ailleurs la mise en place de l'allocation canadienne pour enfants, qui selon lui augmente les revenus des familles d'environ 2400$ par enfant, mais aussi la bonification des subventions au programme d'emplois d'été du gouvernement fédéral, qui aura permis de créer 190 emplois étudiants pour la belle saison.

«En calculant les différentes annonces et subventions, on arrive facilement à 75 millions $ de retombées dans le comté. C'est du nouvel argent qu'on donne aux familles. C'est majeur», juge le député.

Shefford, terre d'accueil

M. Breton revient aussi sur le dossier des Turk, cette famille kurde qui s'était réfugiée dans l'église Saint-Michel-de-Rougemont pour éviter la déportation. En début d'année, elle a finalement obtenu un permis de résidence temporaire de deux ans. «C'était le premier dossier que j'ai réglé comme député», se souvient l'élu, soulignant l'écoute de son collègue ministre de l'Immigration.

Cette histoire a permis de mettre la table pour le projet d'accueil des 75 réfugiés syriens dans la circonscription, dans lequel le député s'est impliqué de près. «Notre communauté est exemplaire pour son hospitalité envers les immigrants tant au niveau de l'accueil que de l'intégration de ces nouveaux arrivants», a fait valoir M. Breton.

Une première année derrière lui, Pierre Breton s'attaque maintenant aux trois prochaines qui composent son mandat. Le meilleur est à venir, promet-il. «Beaucoup de bonnes nouvelles s'en viennent», laisse-t-il entendre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer