Une intersection dangereuse réaménagée à Shefford

Le maire de Shefford, André Pontbriand, voit d'un... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de Shefford, André Pontbriand, voit d'un très bon oeil les travaux prévus par le MTQ pour sécuriser la dangereuse intersection Saxby/112.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Shefford) Malgré la réorganisation en 2012 par le ministère des Transports de l'intersection de la route 112 et du chemin Saxby, les accidents ont continué de s'y succéder. Ceci au grand dam de la municipalité de Shefford, qui réclamait depuis longtemps que Québec pose des actions concrètes pour que cesse l'hécatombe. Les doléances de la Ville ont finalement obtenu écho. Des travaux sont en cours dans le secteur problématique et devraient être exécutés avant l'hiver.

«Lorsqu'il est question de sécurité, on ne peut pas fermer les yeux. La municipalité de Shefford a fait ses devoirs dans le dossier et ça a porté ses fruits. [...] Je suis très content que le MTQ ait répondu à l'appel», a indiqué en entrevue le maire de Shefford, André Pontbriand.

Rappelons que lors des premiers travaux, le Ministère avait reconfiguré les tronçons nord et sud du chemin Saxby afin de créer une seule intersection en «T» plutôt que deux à l'angle de la route 112. Or, cette intervention, qui devait réduire le nombre de collisions, n'a pas eu l'effet escompté. Au cours des deux dernières années, une trentaine d'accidents ont été recensés dans le coin des deux artères achalandées. Plus de la moitié des conducteurs et des passagers des véhicules impliqués ont été blessés. En juillet notamment, deux accidents similaires sont survenus en moins d'une semaine.

En 2014, les élus de Shefford avaient mis de la pression sur Québec pour que la limite de vitesse soit abaissée de 90 km/h à 70 km/h dans le secteur problématique, en vain. La Ville avait relancé le MTQ quelques mois plus tard. Le Ministère avait été plus réceptif à cette nouvelle requête. Une évaluation avait été réalisée au cours de 2015 par la Direction de la sécurité des transports. «On y fait des recommandations, comme une nouvelle signalisation, la gestion des mouvements de circulation, avait fait valoir en entrevue à La Voix de l'Est la porte-parole de la division estrienne du MTQ, Élaine Beauchesne. En complément, des comptages ont aussi eu lieu, tout comme l'analyse des schémas d'accidents.»

Série de mesures

Au cours des prochaines semaines, le MTQ exécutera une série de travaux. L'un d'eux consiste notamment à abandonner la voie servant au virage à droite pour accéder à Saxby Nord lorsqu'on circule dans la route 112 vers Granby. Ce réaménagement devrait abaisser le «temps de passage» des usagers qui traversent l'artère principale. Le marquage de la chaussée est aussi dans les cartons. De plus, le MTQ prévoit avancer la ligne d'arrêt de l'intersection dangereuse. La végétation doit être retirée dans une large portion des deux côtés de celle-ci, a indiqué le maire de Shefford.

Le Ministère a aussi cru bon de réduire la limite de vitesse à 70 km/h dans un tronçon d'un kilomètre scindé en parts égales avant et après le chemin Saxby. La nouvelle norme doit entrer en vigueur d'ici quelques semaines.

Selon M. Pontbriand, le projet de carrefour de services qui doit prendre forme dans ce secteur, incluant entre autres une école primaire, un centre communautaire et potentiellement la coopérative de santé, a «certainement pesé dans la balance» pour que le MTQ agisse dans le dossier.

«Avec un projet comme celui-là, il y aura encore plus d'achalandage dans le coin [de Saxby]. Il fallait absolument sécuriser les environs, a-t-il dit. Avec les mesures qui sont prévues, je crois qu'on est sur la bonne voie.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer