Bromont, montagne d'expériences: des investissements de 1,5 M $

«Si on additionne tous ces petits investissements, ça... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«Si on additionne tous ces petits investissements, ça va vite, mais ça devrait plaire à nos clients», estime le grand patron de la montagne, Charles Désourdy.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Bromont) Bromont, montagne d'expériences est déterminée à améliorer l'expérience de sa clientèle. Résultat: des investissements de 1,5 million$ sont annoncés dans les infrastructures de services, les remontées mécaniques et la capacité d'enneigement.

La part importante des investissements a été allouée à l'agrandissement du chalet du Lac, situé au pied du versant du même nom, a expliqué jeudi le président de la station de ski, Charles Désourdy.

«C'est un gros agrandissement, on parle de près de 140 personnes de plus assises. On avait une certaine pression à certains moments de l'hiver. On a fait le choix d'agrandir ce chalet-là. Il y a aussi plus d'espaces pour les casiers», fait-il valoir.

Autre gros morceau: 25 nouveaux canons à neige ont été acquis «pour renforcer la force de frappe en début de saison». Ceux-ci seront positionnés dans les pistes Brome, Knowlton et Bromont de façon à être en mesure de les offrir le plus rapidement possible aux skieurs et planchistes impatients de sauter sur leur planche.

Cette année, la date d'ouverture visée est le 25 novembre, laisse savoir Charles Désourdy.

Perception d'achalandage

Bromont, montagne d'expériences souhaite aussi mettre en place une série de mesures pour contrer la forte «perception d'achalandage» qui est ressortie d'un sondage réalisé auprès de 2000 répondants.

«C'est curieux parce que je skie presque tous les samedis et dimanches et j'essaie de comprendre la perception des gens. Mais il y a trois télésièges qui sont peu utilisés. On a donc fait des parcs alpins dans les régions de ces télésièges pour qu'il y ait plus de gens qui se promènent. On va faire des thématiques. On va chercher à attirer les gens davantage sur les versants additionnels, plutôt que sur les deux versants principaux. On va essayer de distribuer les gens un peu plus», note Charles Désourdy.

Autre détail qui pourrait jouer sur la perception d'achalandage, selon le président: la priorité sera donnée aux clients dans le stationnement les samedis et dimanches matins. Il a été convenu que les quelque 300 voitures des employés seront garées dans le fond du stationnement.

«Il y a plein de petits détails qu'on va travailler un par un. (...) On peut accueillir 6000, 7000 personnes en même temps. Souvent, il y en a 3000, 4000 et les gens disent: il y a bien du monde. On se rend compte qu'il y a quelques petits points d'engorgement à corriger», dit M. Désourdy.

Les remontées mécaniques sont aussi dans la mire de l'administration. Leur efficacité devrait être améliorée, là aussi avec la mise en place de différentes mesures. «Si on additionne tous ces petits investissements, ça va vite, mais ça devrait plaire à nos clients», estime le grand patron de la montagne qui compte sept versants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer