De l'intérêt pour le nouveau plan d'urbanisme

Plusieurs citoyens se sont présentés à l'hôtel de... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Plusieurs citoyens se sont présentés à l'hôtel de ville jeudi soir pour assister à l'assemblée publique de consultation tenue sur la révision du plan d'urbanisme ainsi que des règlements de zonage et de lotissement.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La révision du plan d'urbanisme ainsi que des règlements de zonage et de lotissement suscite de l'intérêt à Granby. Beaucoup d'intérêt. C'est devant une salle comble que l'assemblée publique de consultation s'est déroulée jeudi soir.

Une participation citoyenne qui n'a pas surpris le directeur du service d'urbanisme, Dominique Desmet. «Un exercice de refonte, dans une ville de plus de 65 000 habitants, c'est normal que les gens répondent bien», a-t-il affirmé au terme de l'assemblée qui s'est étirée sur plus de trois heures.

De façon générale, le plan d'urbanisme, qui présente la vision à long terme de l'organisation du territoire, a été simplifié, relève M. Desmet. «Le plan a moins de pages. Mais il va directement aux points», estime-t-il.

Mais ce sont les éléments concernant la refonte des règlements de zonage et de lotissement qui ont suscité le plus d'interventions des citoyens. Selon l'urbaniste à la Ville, Yani Authier, une attention particulière a été apportée aux points qui «accrochaient» souvent, comme les normes d'affichages. Dans la nouvelle mouture du règlement, le centre-ville, par exemple, jouit de normes communes, établies en fonction de la superficie des commerces.

Le Granbyen Richard Dubé s'est cependant étonné que l'affichage directionnel réclamé par les petits producteurs agricoles durant la saison des récoltes ne soit pas inclus dans la révision. Le dossier est plutôt travaillé par la MRC de la Haute-Yamaska, dans le cadre du projet des Haltes gourmandes, a laissé savoir le directeur du service d'urbanisme.

Autres demandes

Un autre Granbyen, Jean-Nil Plante, a pour sa part dit souhaiter que le lotissement soit «cristallisé» dans les secteurs déjà bâtis. Pourquoi? Pour éviter que des permis de construction soient accordés sur des terrains déjà lotis, comme ça a été le cas notamment dans les rues Mullin, Lavallée et Wolfe. Les nouvelles maisons, construites au cours des derniers mois sur des terrains subdivisés, donc plus petits, s'intègrent mal aux autres propriétés du secteur, a déploré M. Plante.

«On ne devrait pas permettre ce qui a été permis sur Mullin. C'est un vrai désastre. Tout le secteur est révolté de ça. (...) La nouvelle maison est bâtie perpendiculaire à la rue, plutôt que façade à la rue», a-t-il lancé.

La subdivision du terrain a été faite parce qu'elle était conforme au règlement de lotissement, selon Dominique Desmet. Mais il pourrait y avoir lieu de prévoir des normes d'intégration architecturale pour éviter de telles situations, a-t-il avancé. «On va l'amener en séance préparatoire et on va l'étudier», a réagi le conseiller municipal Robert Vincent, qui présidait la soirée.

Plusieurs autres citoyens se sont présentés au micro lors de l'assemblée publique de consultation, chacun y allant de ses doléances, certains s'interrogeant ou dénonçant des modifications envisagées dans leur secteur. Le dernier exercice de révision du genre datait de 2008.

Processus

La nouvelle mouture des outils urbanistiques de la Ville de Granby prévoit par ailleurs de nouvelles règles pour réduire les îlots de chaleur, notamment dans le secteur des Galeries de Granby. Les nouveaux stationnements devront inclure des îlots de verdure. Autre nouveauté: la liste des cours d'eau a été harmonisée avec celle de la MRC. Les améliorations projetées à long terme aux réseaux de transport ont en outre été détaillées dans le plan d'urbanisme, dans lequel plus de précisions ont été apportées à l'affectation des sols et aux densités souhaitées.

Les commentaires, interrogations et demandes des citoyens ont été pris en note de façon à élaborer les règlements (plan d'urbanisme, zonage et lotissement) qui seront adoptés, avec modifications ou non, lors d'une assemblée extraordinaire prévue le 17 octobre.

Un registre sera tenu les 6 et 7 décembre pour les règlements de zonage et de lotissement. Quelque 1265 signatures devront être obtenues pour inciter les élus à tenir un référendum.

La MRC de la Haute-Yamaska devra délivrer un certificat de conformité pour permettre l'entrée en vigueur des nouveaux règlements.

«Par la suite, il n'y a rien de coulé dans le béton. Si, pour une raison ou une autre, un citoyen a une demande à faire parce que le contexte a changé, comme on a parlé des Airbnb, ce sera à revoir au mérite, selon les circonstances», précise Dominique Desmet.

Améliorations projetées dans un horizon de cinq à dix ans au réseau de transport

  • Aménagement d'un carrefour giratoire à l'intersection des rues Denison Ouest et Simonds Sud, au coût approximatif de 2 millions$.
  • Réaménagement de la rue Robitaille, de la rue Mountain au boulevard Pierre-Laporte, au coût approximatif de 600 000$.
  • Réaménagement de l'intersection de la rue Robitaille et de la rue Mountain, au coût approximatif de 2 millions$.
  • Aménagement d'un carrefour giratoire double à l'intersection de la rue Robitaille et du boulevard Pierre-Laporte, incluant un tunnel piétonnier et cyclable, au coût approximatif de 6,3 millions$.
  • Réaménagement de l'intersection de la rue St-Hubert et du boulevard David-Bouchard Nord (route 139), avec traverse piétonnière et cyclable incluant la construction d'un trottoir, au coût approximatif de 3,7 millions$.
Source: Ville de Granby

Interventions projetées à long terme concernant les équipements et infrastructures destinés à la vie communautaire

  • Aménagement d'un nouveau centre aquatique sur la rue Léon-Harmel, au coût approximatif de 34,9 millions$.
  • Réaménagement de l'église Notre-Dame en partenariat avec le Cégep de Granby (technique de génie mécanique), au coût approximatif de 11,3 millions$.
  • Réaménagement de la rue Principale dans le secteur du centre-ville (du pont Patrick-Hackett jusqu'au parc Miner), au coût approximatif de 15,3 millions$.
  • Modernisation de la station d'épuration des eaux usées sur le boulevard Industriel, au coût approximatif de 31,7 millions$.
  • Modernisation de la centrale de traitement des eaux sur la rue Robitaille, au coût approximatif de 78,6 millions$.
  • Réfection du barrage Coupland, au coût approximatif de 2,2 millions$
  • Réfection du barrage du lac Boivin, au coût approximatif de 3,8 millions$.
Source: Ville de Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer