De la mer de Chine à... Upton

Le directeur général du Théâtre de la Dame... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le directeur général du Théâtre de la Dame de Coeur, Richard Blackburn, a présidé la cérémonie de lancement des travaux du premier parc nature de la MRC d'Acton. Ce sera «un pont entre la nature et la culture», a-t-il dit au sujet de la passerelle achetée à cette fin.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Upton) Il a servi sur une plate-forme pétrolière aux Philippines, il servira dorénavant à faire «un pont entre la nature et la culture».

L'expression de Richard Blackburn, directeur général du Théâtre de la Dame de Coeur, était idéale pour décrire la structure d'aluminium de 46 mètres dévoilée jeudi.

Une trentaine d'invités étaient réunis sur le terrain du théâtre de marionnettes géantes pour inaugurer le début de travaux qui doteront la MRC d'Acton de son premier parc nature.

«C'est un moment important et heureux pour toute la population», a lancé le maire d'Upton, Yves Croteau.

Après avoir été utilisé quelques mois en Mer de Chine, où il permettait aux ouvriers d'accéder à un ascenseur à bateau, la passerelle achetée à une fraction de sa valeur permettra de relier le populaire théâtre à une presqu'île de sept acres située au milieu de la rivière Le Renne.

L'endroit est considéré comme un bijou par l'organisme Corporation de développement de la rivière Noire (CDRN), qui y améliorera les sentiers déjà existants et installera des panneaux indicatifs.

«C'est un site unique, un bois mature et très bien conservé», a dit Gaston Côté, chargé de projet pour la CDRN. Outre un milieu humide ainsi que des centaines d'espèces de faune et de flore, il contient un érable rouge «qui pourrait être le plus gros du Québec».

Financement

Avant la pelletée de terre officielle, la cérémonie a permis de remercier tous les participants, en premier lieu la directrice générale de la municipalité d'Upton, Cynthia Bossé, qui a piloté le dossier à bout de bras.

«Ça n'a vraiment pas été facile», a indiqué le député de Johnson, André Lamontagne, en faisant notamment référence à la recherche de financement. Mais il a comparé l'idée à «une étincelle» qui «met une communauté en mouvement».

Le préfet de la MRC d'Acton, Jean-Marie Laplante, a de son côté qualifié le projet d'«atout inestimable pour la région».

Le parc nature, qui sera accessible à compter du 22 octobre, a été rendu possible grâce à une aide de 117 000$ de la MRC d'Acton. Environnement Canada, Faune Québec et la Caisse populaire de la rivière Noire ont aussi contribué au projet, pour un investissement total de 161 000$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer