L'étonnante saison des Élites

Les Élites du football juvénile du Mont-Sacré-Coeur n'ont... (fournie par le Collège Mont-Sacré-Coeur)

Agrandir

Les Élites du football juvénile du Mont-Sacré-Coeur n'ont toujours pas perdu cette saison.

fournie par le Collège Mont-Sacré-Coeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Les Élites du football juvénile du collège Mont-Sacré-Coeur vont tenter de conserver leur fiche parfaite intacte, vendredi soir au parc Jean-Yves-Phaneuf, alors qu'ils recevront les Cavaliers de l'école secondaire Mitchell-Montcalm de Sherbrooke.

«Oui, on est surpris par nos succès, lance l'entraîneur en chef des Élites, Claude Lessard. Nous sommes étonnés parce que nous avons une équipe très jeune et parce que nous avons perdu notre quart-arrière avant le début de la saison, ce qui a causé un véritable électrochoc au sein de l'équipe.»

Lorsque Zachary Côté s'est blessé sévèrement à un pied au cours de l'été, Lessard a lancé un appel à ses joueurs. Et Jean-Raphaël Poulin, d'abord un receveur de passes, a répondu.

«On était mal pris et j'ai demandé aux gars s'il y avait des intéressés à apprendre une nouvelle position. Jean-Raphaël s'est porté volontaire, puis il a travaillé fort et il se débrouille très, très bien. C'est un jeune homme brillant, qui commet rarement deux fois la même erreur.»

Poulin est aidé par une excellente ligne offensive, la principale force des Élites si on se fie au vétéran entraîneur.

«Les gars ont du coeur et ils s'appliquent à la tâche. Ils sont capables de s'ajuster. C'est probablement la meilleure ligne à l'attaque que j'ai eu la chance de diriger au Mont-Sacré-Coeur.»

L'an dernier, le parcours des Élites s'était arrêté en finale régionale. Lessard vise un match de plus en 2016, soit une participation à la finale interrégionale.

«Honnêtement, tout est possible avec cette équipe. Et même si les trois quarts de mes joueurs en sont à leur première année chez les juvéniles. C'est une formation spéciale.»

Les Élites ont encore trois matchs à l'horaire. Ils ont remporté leurs trois premières rencontres.

Vive le huit contre huit!

Les Élites jouent à huit contre huit, un genre de football regardé de haut par certains. Mais voilà, Claude Lessard ne s'en fait pas.

«Le football à huit contre huit permet à de nombreux programmes de football de survivre, de carrément survivre. Et moi, c'est un genre de football que j'aime. Ça permet aux plus petits joueurs d'avoir leur place et ça donne du jeu très rapide. C'est un plus pour notre sport, pas un moins.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer