La restauration de l'orgue de l'église Notre-Dame n'est pas au programme

Gilles Baron et Placide Rodrigue ont plaidé l'automne... (Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Gilles Baron et Placide Rodrigue ont plaidé l'automne dernier en faveur de la restauration de l'orgue Casavant de l'église Notre-Dame. Ils sont toujours de cet avis, alors que la Ville s'apprête à investir des sommes importantes dans le réaménagement de l'église.

Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La Ville de Granby prévoit investir 9 millions$ dans le réaménagement de l'église Notre-Dame, mais la restauration de l'orgue quasi centenaire n'est pas au programme, a affirmé le directeur général de la Ville, Michel Pinault.

Le conseil d'administration du Palace de Granby pourrait cependant revenir à la charge pour tenter de convaincre les élus de revoir leur position.

«On a un joyau. La question que je me pose, c'est: est-ce que ça ne vaudrait pas le coup de tenter de le sauvegarder? Je pense que oui. Mais pour le moment, j'en fais mon opinion personnelle», a réagi mercredi le président du c.a. du Palace, Gilles Baron.

«Je sais que les membres du conseil d'administration étaient en faveur de créer le comité Les Amis de l'orgue. C'est sûr que ça va revenir dans nos discussions. On va sûrement tenter de raviver le dossier. (...) Je ne pense pas que ça va tomber dans l'oubli de notre part», a ajouté M. Baron.

L'automne dernier, le Palace de Granby a déposé à la Ville une demande d'aide financière de 25 000$ pour restaurer l'orgue Casavant, tout en étant prêt à assumer l'autre moitié de la facture. L'instrument, qui aura 100 ans le 19 janvier 2017, fonctionnerait à 30% de ses capacités à cause de son état d'usure. Le dossier a divisé le conseil municipal, mais une majorité de conseillers s'est opposée à ces travaux.

Rien de prévu

La position de la Ville n'a pas changé, même si le projet de réaménagement est maintenant plus détaillé. Le Cégep de Granby installera sa technique de génie mécanique au sous-sol et dans la sacristie de l'ex-lieu de culte, alors que la vocation multifonctionnelle de la nef sera confirmée et élargie. Les coûts seront partagés entre la Ville de Granby (5,7 millions$), le ministère de l'Enseignement supérieur et la Fondation du Cégep de Granby, ont convenu les élus au début du mois.

L'orgue, lui, est cependant appelé à rester «dans son état actuel pour le moment», a confirmé mercredi Michel Pinault. «Le conseil a décidé de ne pas investir dans la restauration de l'orgue. Par contre, il le maintient en place à l'intérieur de l'église. Ce sera un dossier qui devrait faire l'objet d'autres évaluations, d'autres discussions éventuellement. Mais, pour le moment, il n'y a pas de volonté d'injecter des sommes d'argent dans sa restauration», soutient-il.

Gilles Baron est d'avis que la question doit à nouveau être étudiée. «J'avais compris que les élus avaient décidé de ne pas investir tant qu'ils ne savaient pas ce qu'il advenait de l'église. Maintenant qu'ils commencent à savoir où ils s'en vont, j'espère qu'ils vont ramener la discussion et revoir leur décision», affirme-t-il.

Centenaire

Un autre citoyen, Placide Rodrigue, qui s'était engagé l'automne passé auprès du comité Les Amis de l'orgue, maintient que l'orgue de l'église Notre-Dame est «un des plus grands orgues de la Rive-Sud». «C'est un bien patrimonial qui a été payé par les citoyens. Je suis d'accord que c'est un joyau qu'il faut conserver», a-t-il dit hier.

M. Rodrigue souhaite par ailleurs souligner le centième anniversaire de l'orgue. Mais il n'est pas en mesure de donner des détails sur ce projet pour l'instant.

Chose certaine, autre preuve que le projet de réaménagement de l'église se prépare pour l'an prochain, le Palace cessera la présentation des Grands concerts Desjardins à l'église à partir du 31 décembre 2016. «Il n'y a rien de prévu après les Fêtes. On ne sait pas si on a encore ou pas la possibilité d'y présenter des concerts», dit Gilles Baron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer