Possible fusion entre des caisses populaires

Si la fusion des caisses populaires de Bedford,...

Agrandir

Si la fusion des caisses populaires de Bedford, de Farnham et d'Ange-Gardien est entérinée par ses membres, les trois points de services demeureront ouverts.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Farnham) Les membres des caisses populaires Desjardins d'Ange-Gardien, de Bedford et de Farnham devront se prononcer sur la fusion des trois établissements. Des assemblées générales extraordinaires auront lieu à ce sujet dans ces trois municipalités la semaine prochaine.

Le projet de fusion est à l'étude depuis un an. «La réflexion globale s'est amorcée surtout à partir du mois de mars», note Claude Frenière, directeur général de la Caisse Desjardins de Bedford.

L'objectif de la fusion est de regrouper tous les services afin de les offrir aux membres des trois établissements. «L'important pour nous, c'est d'être encore plus présents et mieux répondre aux besoins de nos membres», indique sa collègue Sylvie Campbell, qui dirige les caisses d'Ange-Gardien et de Farnham.

Les trois points de services demeureront ouverts. Et si on ne peut encore prédire si des emplois seront créés par la synergie, on nous assure qu'aucun des 70 postes ne sera éliminé advenant la concrétisation de la fusion. «Au contraire, on va assister à la spécialisation des talents et nous développerons une plus grande expertise», soutientM. Frenière.

Près de 19 000 membres

Les directeurs indiquent que 66 % des résidents de ces secteurs sont membres de l'une des trois institutions qui, réunies, comptent 18 989 membres, particuliers et entreprises compris.

À terme, la nouvelle entité, dont le nom et l'organigramme seront déterminés si la fusion est entérinée, devrait gérer 620 millions de dollars en actif et un volume d'affaires de 1,3 milliard de dollars, nous indique-t-on.

Par ailleurs, le regroupement des services pourrait permettre des économies d'échelle. À savoir si cela pourrait avoir un impact positif sur les ristournes des membres, on nous répond qu'il est trop tôt pour le prédire, même si on se dit optimiste pour la suite des choses. «Les trois caisses sont en bonne santé financière et donnaient déjà des ristournes», indique M. Frenière.

«Pour avoir des ristournes, il faut réaliser des excédents et de la capitalisation suffisante. Nos prévisions financières laissent croire que le regroupement favorise la capitalisation de la caisse», explique pour sa part Mme Campbell, sans s'avancer davantage.

Assemblées

La tenue des assemblées générales extraordinaires de fusion a été publicisée dans certains journaux et sur les sites internet des institutions. Des dépliants et de l'affichage dans les caisses ont aussi permis de diffuser l'information.

Les membres de la caisse populaire de Farnham sont invités à l'assemblée extraordinaire qui aura lieu le lundi 26 septembre à 19 h à l'école Jean-Jacques Bertrand. Les membres des caisses d'Ange-Gardien et de Bedford sont pour leur part conviés respectivement à l'hôtel de ville d'Ange-Gardien et au Centre communautaire Georges-Perron le mardi 27 septembre à 19 h.

Le quorum sera constitué du nombre de membres présents. Pour que le projet de fusion soit adopté, les deux tiers d'entre eux doivent voter en sa faveur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer