Lac-Brome veut se défaire de la SQ

Les agents du service de police de Bromont... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les agents du service de police de Bromont pourraient patrouiller dès septembre 2017 dans le territoire de la Ville de Lac-Brome.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Lac-Brome) La municipalité de Lac-Brome ne veut plus être desservie par la Sûreté du Québec. En lieu et place, elle souhaite que les agents du service de police de Bromont patrouillent dans son territoire.

L'administration municipale vient d'informer officiellement le ministère de la Sécurité publique (MSP), l'entité responsable de la SQ, qu'elle ne renouvellera pas son entente avec la police provinciale. Le contrat de desserte arrivera à échéance en novembre 2017. La SQ assure la couverture de la municipalité depuis 2002, soit au moment où elle a démantelé son corps policier.

Deux raisons poussent la Ville de Lac-Brome à s'éloigner de la SQ au profit du service de Bromont: les coûts et la faible présence policière assurée par les policiers provinciaux.

Cette année, la municipalité déboursera 1,8 million de dollars pour obtenir les services policiers de la SQ. Malgré un tel montant, une seule auto-patrouille se trouve en permanence le jour sur le territoire bromois. La nuit, les patrouilleurs doivent en plus assurer la surveillance de Sutton.

«C'est assez simple à comprendre pourquoi on ne veut pas d'une autre entente avec la Sûreté du Québec: on n'a pas les services pour lesquels on paie», affirme Richard Burcombe, maire de Lac-Brome. «On a de bons services, mais pas assez.»

La Ville de Bromont est ouverte à offrir des services policiers à Lac-Brome, a confirmé la mairesse Pauline Quinlan. «Nos deux municipalités sont voisines et nous avons beaucoup de choses en commun. Lac-Brome a manifesté le désir que nous les desservions et nous sommes heureux d'en discuter avec eux.»

Des discussions sont en cours depuis quelques mois entre les deux administrations. Elles étaient menées par les directeurs généraux des deux villes, Gilbert Arel et Jean Langevin. Le directeur général par intérim de Bromont, Richard Joyal, prendra le relais de M. Langevin, décédé tragiquement samedi, a dit Mme Quinlan. «Le travail va se faire», a-t-elle dit.

Une future entente de desserte policière à Lac-Brome, croit Mme Quinlan, profiterait aux deux villes. D'abord, dit-elle, la Ville de Lac-Brome obtiendrait une couverture policière professionnelle à bon coût. Deuxièmement, une telle entente permettrait à Bromont de partager les coûts de son corps policier. «Ce serait une entente profitable pour les citoyens des deux municipalités», soutient la mairesse.

L'entente devra être autorisée par le ministère de la Sécurité publique. Mme Quinlan est confiante que le ministre accepte. «On a la prétention qu'il y a de la place pour des projets de partage de services entre les municipalités.»

Que dira le ministre?

Reste à savoir si le tout sera entériné par le ministre Martin Coiteux. La Loi sur l'organisation policière permet aux municipalités de plus de 50 000 habitants de ne pas retenir les services de la SQ. Elle ne dit rien cependant sur les municipalités qui comptent moins d'habitants.

L'Union des municipalités du Québec assistera Lac-Brome dans le volet politique de cette affaire, a dit M. Burcombe. «On veut rencontrer le ministre Coiteux. On va lui expliquer pourquoi on prend cette décision.»

Le maire a expliqué que lors des négociations du dernier pacte fiscal avec le précédent ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, celui-ci a assuré les municipalités qu'elles pourront revoir leurs différentes ententes de services pour économiser.

«C'est ce qu'on veut faire», a souligné M. Burcombe, rappelant que sa municipalité a un manque à gagner de 500 000 $ par année en transferts gouvernementaux à la suite de l'adoption du nouveau pacte fiscal.

Le ministère n'était pas prêt hier à commenter le dossier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer