La culture des Cantons-de-l'Est célébrée

Des milliers de personnes ont convergé vers Brome... (Julie Catudal)

Agrandir

Des milliers de personnes ont convergé vers Brome pour la journée des Townshippers.

Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Brome) La 37e journée des Townshippers a célébré, samedi à Brome, la culture anglophone et la relation harmonieuse entre francophones et anglophones des Cantons-de-l'Est.

Au menu: chansons dans la langue de Shakespeare, nourriture et produits d'artisans locaux, jeux pour enfants, pétanque, encan silencieux et nombreux kiosques pour démontrer tous les services disponibles dans la région.

«C'est une occasion de montrer qu'anglophones et francophones vivent côte à côte, en harmonie, dans notre belle région. C'est pour démontrer notre fierté d'y appartenir», lance la responsable des communications de l'événement, Kate Holbrook, alternant entre l'anglais et la langue de Molière durant l'entretien.

Selon elle, les gens vivent une réelle d'histoire d'amour avec le territoire et ils sont fiers de le démontrer. «Les visiteurs viennent des quatre coins de la région pour souligner l'événement. Il y a en qui font la route de Richmond ou de Sherbrooke jusqu'ici parce qu'ils trouvent ça important», affirme Mme Holbrook.

Au moment du passage de La Voix de l'Est vers midi, au moins 2000 personnes avaient envahi le terrain qui est également utilisé pour l'exposition de Brome. «C'est la première fois que l'événement se tient deux années de suite au même endroit, mais c'est vraiment un lieu idéal», croit Kate Holbrook.

Rencontrée dans l'espace alloué aux enfants, la petite Eva, deux ans, s'amusait avec un lapin. Alpagas, moutons, chèvres et poussins ont fait le bonheur des tout-petits. «On veut que ce soit un événement pour la famille; c'est pourquoi il n'y a pas de coût d'entrée», affirme Mme Holbrook.

Pour l'occasion, un tour d'autobus gratuit était offert pour une sortie tout aussi gratuite au Musée d'histoire du comté de Brome, à Lac-Brome.

L'occasion était idéale pour l'Association des Townshippers de recruter de nouveaux adhérants. «On souhaiterait atteindre les 1700 membres», lance un membre de l'organisation de l'événement.

Dix-neuf groupes sociaux de différents horizons étaient représenté à l'événement à saveur pro-environnementale. Les organisateurs se sont targués en effet qu'à l'issue de la journée, l'équivalent d'un seul sac de déchets est amassé, le reste étant composté ou recyclé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer