Pornographie juvénile: Jonathan Bettez perd son emploi

L'affiche sur les locaux d'Emballages Bettez, à Trois-Rivières,... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'affiche sur les locaux d'Emballages Bettez, à Trois-Rivières, avait été temporairement retirée, mercredi.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Trois-Rivières

Au lendemain de sa comparution très médiatisée, Jonathan Bettez, sur qui pèsent six chefs d'accusation en matière de pornographie juvénile, a été démis de ses fonctions de dirigeant principal de l'entreprise familiale, Emballages Bettez.

L'entreprise de matériel d'emballage pour les industries a annoncé, mercredi en fin d'après-midi, que tout lien d'emploi avec Jonathan Bettez avait été coupé. Un nouveau directeur général, François Jodoin, est immédiatement entré en fonction, a-t-on indiqué.

L'affiche sur les locaux d'Emballages Bettez, à Trois-Rivières, avait par ailleurs été temporairement retirée, mercredi. Ceux-ci sont situés sur le boulevard des Récollets, à environ 200 mètres au nord de l'autoroute 40.

Jonathan Bettez a obtenu, mardi midi, sa remise en liberté durant les procédures judiciaires, moyennant certaines conditions. L'accusé a dû remettre son passeport aux autorités et déposer une caution de 5000 $.

L'homme de 36 ans est aussi soupçonné d'être le principal suspect dans le dossier de la disparition et de la mort de la petite Trifluvienne Cédrika Provencher, mais aucune accusation n'a encore été portée contre lui à propos de cette affaire.

Emballages Bettez conservera le même nom

Emballages Bettez a par ailleurs indiqué qu'elle n'avait pas l'intention de changer d'appellation, celle-ci faisant référence au fondateur, André Bettez, précise l'entreprise dans son communiqué.

L'affiche des locaux a été temporairement retirée dans une tentative de signifier la différence entre «les agissements qui sont reprochés à un individu par la justice» et «les activités commerciales d'une compagnie mauricienne».

Jusqu'à la fin de la semaine, des camions non identifiés seront utilisés pour les livraisons, a-t-on écrit. De plus, mercredi, il n'était plus possible d'accéder au site web d'Emballages Bettez.

Les faits reprochés à M.Bettez dans les dossiers de pornographie juvénile se seraient déroulés entre 2009 et 2013.

Il a été arrêté lundi dernier. Des perquisitions ont ensuite été menées chez Emballages Bettez et dans deux résidences privées situées sur les rues Goyer et Arthur-Guimont.

L'entreprise de Trois-Rivières a par ailleurs fait valoir qu'elle avait un «dossier sans tache». Des restructurations seront apportées dans les prochaines semaines, indique le communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer