CSDHR: un retour dans le calme

Plusieurs élèves feront leur entrée à l'école primaire... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Plusieurs élèves feront leur entrée à l'école primaire Jean-XXIII d'Ange-Gardien, dont les travaux d'agrandissement amorcés en octobre dernier se sont terminés juste à temps pour l'automne.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

Après une dernière année scolaire plutôt tumultueuse, le calme est de retour à la commission scolaire des Hautes-Rivières (CSDHR), alors que ses quelque 20 050 élèves reprendront le chemin des classes mercredi.

La présidente de la commission scolaire des Hautes-Rivières,... (Archives La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

La présidente de la commission scolaire des Hautes-Rivières, Andrée Bouchard.

Archives La Voix de l'Est

De ce nombre, la moitié fréquentera les établissements préscolaires et primaires du territoire de la commission scolaire, une augmentation de 445 élèves par rapport à l'année précédente. Au niveau secondaire, la fréquentation demeure stable, tout comme à la formation professionnelle, où environ 1000 personnes sont inscrites.

Parmi ces élèves, plusieurs feront leur entrée à l'école primaire Jean XXIII d'Ange-Gardien, dont les travaux d'agrandissement amorcés en octobre dernier se sont terminés juste à temps pour l'automne. Rappelons que le projet de plus de cinq millions de dollars, partagés entre la commission scolaire, Québec et la municipalité, a permis l'ajout de cinq nouvelles classes, d'un gymnase double et de locaux connexes.

Pendant ce temps, les travaux entamés plus tôt cet été se poursuivent à l'école Saint-Vincent de Saint-Césaire, et devraient être complétés en vue de la rentrée scolaire de 2017. Le gymnase sera agrandi à même celui qui se trouve actuellement dans l'école. L'ajout de classes se fera dans l'ancienne partie de l'édifice.

Tout ce chantier permettra en bout de piste d'accueillir 170 écoliers supplémentaires, et de conserver ceux qui autrement se seraient retrouvés en surplus.

Outre les agrandissements de ces deux écoles, des travaux de l'ordre de 4 822 496$ ont ainsi pu être réalisés cet été. La commission scolaire estime donc qu'au cours de l'année à venir, plus de 6,91 millions de dollars auront été investis dans son parc immobilier.

«Nous sommes un acteur incontournable de l'économie locale et régionale et, à ce titre, nous sommes particulièrement fiers de souligner notre contribution à la prospérité et au dynamisme de notre économie puisque la vaste majorité de ces travaux sont réalisés par des entrepreneurs de la région, et ce, tout en tenant rigoureusement compte des règles gouvernementales», affirmait récemment en entrevue la présidente de la commission scolaire, Andrée Bouchard.

Retour de la relâche

Par ailleurs, après une pause en 2016 en guise de moyen de pression, la semaine de relâche sera de retour au calendrier scolaire. Rappelons qu'après d'intenses négociations, le syndicat du personnel enseignant et la CS ont fini par s'entendre en avril.

En vertu de cette entente verbale, les enseignants acceptent que la définition de leurs «congés spéciaux» soit resserrée. Ces trois jours de congé ne devront dorénavant être utilisés que dans des cas de force majeure et nécessiteront un billet de médecin. Auparavant, cette justification n'était pas nécessaire, mais elle permettrait à la CSDHR d'économiser jusqu'à un million de dollars par année.

La dernière année scolaire avait aussi été perturbée par quelques journées de grève, alors que les syndicats des professionnels de l'éducation tentaient de négocier avec la fonction publique.

Cependant, ces épisodes tumultueux sont bel et bien chose du passé, nous assure-t-on. Après une période difficile, la commission scolaire «entre dans une ère de collaboration» avec le syndicat des enseignants, avait fait savoir Mme Bouchard, au printemps dernier. «Ça nous a peut-être rendus plus matures les uns et les autres. Je ne vois pas ça comme une victoire. Tout le monde est gagnant et tout le monde sera traité avec davantage d'équité», avait-elle dit.

Outre un peu moins d'une centaine d'employés-cadres, la CSDHR emploie plus de 1250 enseignants, plus de 130 professionnels (psychologues, orthopédagogues, conseillers pédagogiques, etc.) et 500 membres du personnel de soutien.

Maintenant, tous sont tournés vers l'avenir et espèrent que la prochaine année scolaire se déroule sans anicroche.

«Mes collègues commissaires se joignent à moi pour souhaiter à tous nos élèves jeunes et adultes, de même qu'à leurs parents et à tous les membres de notre personnel, une année scolaire remplie de projets stimulants et de riches expériences», a déclaré par voie de communiqué Mme Bouchard.

Hausse de la clientèle à Eastern Townships

Mercredi est aussi jour de rentrée pour les écoles anglophones de la commission scolaire Eastern Townships, alors que quelque 5300 élèves prendront le chemin des écoles primaires et secondaires. Plus de 1100 étudiants à l'éducation aux adultes et à la formation professionnelle feront de même.

Il s'agit d'une troisième hausse consécutive de la clientèle étudiante de la commission scolaire, qui compte 20 écoles primaires - dont Parkview, à Granby -, trois écoles secondaires, deux centres d'éducation aux adultes, deux centres de formation professionnelle, un programme de formation à distance et un programme d'élèves internationaux, auquel 65 étudiants de partout dans le monde sont inscrits pour 2016-2017.

Toujours avec le souci d'offrir un environnement accueillant et favorable à l'apprentissage, la commission scolaire investira près de 3,4 millions de dollars au cours de la prochaine année pour rénover ses bâtiments, terrains, modules de jeux et espaces verts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer