Une gardienne du Zoo de Granby attaquée par une lionne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Une gardienne a été attaquée par l'une des deux lionnes du Zoo de Granby dans l'un des transferts intérieurs du pavillon Afrika, lundi matin. Le félin s'en est pris à la jeune femme alors qu'elle se trouvait dans un espace de confinement avec l'animal.

Une gardienne affectée au pavillon Afrika a été... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Une gardienne affectée au pavillon Afrika a été attaquée par une lionne alors qu'elle se trouvait avec l'animal dans un espace de confinement, lundi matin. 

Janick Marois, La Voix de l'Est

Heureusement pour elle, un autre gardien a pu intervenir rapidement avec un boyau d'arrosage et du gaz de type CO2 pour éloigner la lionne et l'effrayer, le temps qu'il puisse aider sa collègue.

«Je peux vous dire qu'en ce moment, et c'est ça qui nous préoccupe le plus au Zoo, son état de santé est stable. Elle a été déplacée en ambulance à l'hôpital de Granby et a été transférée au CHUS pour recevoir des soins appropriés, a fait savoir le directeur général du Zoo de Granby, Paul Gosselin, qui considère son équipe comme une grande famille. Vous comprenez que la communauté du Zoo est encore en état de choc. On suit de très près l'état de santé de cette gardienne.»

La jeune femme est à l'emploi du jardin zoologique depuis 2011, mais la direction n'a pu confirmer depuis combien de temps elle oeuvrait dans le pavillon Afrika. La victime souffre d'une fracture cervicale, après avoir été mordue au cou, et de quelques lacérations. Elle était consciente tout au long de l'intervention d'urgence.

L'entreprise a offert à ses employés un soutien psychologique.

Mesures d'urgence documentées

Paul Gosselin, en vacances, s'est dirigé vers le Zoo dès qu'il a reçu l'appel pour épauler les services d'urgence et offrir de l'aide psychologique aux employés. Le Service de police de Granby a été demandé en assistance, telles que le veulent les procédures du zoo, «afin de sécuriser l'endroit et de stabiliser une employée qui avait été blessée par un animal», a indiqué le porte-parole de la police de Granby, Guy Rousseau. Ils ont quitté vers 10h.

«Les procédures sont documentées, poursuit le directeur général du Zoo. On a de l'entraînement avec nos gardiens, des pratiques qui sont faites, on a même des pratiques d'évasion. Quand on parle de mesures d'urgence, on a des drills à suivre, on a des procédures selon le niveau de dangerosité de l'animal. On a une excellente collaboration du corps de police de Granby pour nous accompagner dans ces cas-là. Ce matin, les gens sont intervenus rapidement, les gardiens étaient présents pour voir à ce que la situation ne soit pas trop dangereuse pour l'environnement et les gens à l'intérieur.»

En aucun cas, il n'y a eu de risque d'évasion de la lionne, assure M. Gosselin, puisqu'elle ne s'est pas retrouvée dans un lieu hors de ses contentions habituelles. Lors de l'accident, l'employée réalisait l'une des actions quotidiennes avant la sortie des félins, par exemple les nourrir ou préparer les quartiers intérieur ou extérieur.

Déterminer les circonstances

Les autorités du Zoo de Granby en sont encore à déterminer les circonstances de l'accident pouvant expliquer pourquoi l'employée dans la jeune vingtaine s'est retrouvée avec la lionne, vers 8h45. Le Zoo de Granby est accrédité au niveau de l'Association des zoos et des aquariums quant aux règles de manutention, ajoute-t-il. «On a des procédures très très précises quand on manipule des animaux dangereux au Zoo. On doit encore comprendre ce qui s'est passé ce matin avec l'animal et le gardien.»

À la suite de l'enquête de l'établissement, il sera décidé si de nouvelles procédures s'ajouteront pour améliorer davantage la sécurité et pour éliminer toute intervention humaine.

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a par ailleurs été avisée de l'accident et mènera son enquête.

Une première

L'attaque d'une lionne envers une employée du Zoo de Granby serait une première dans son histoire, selon le directeur général Paul Gosselin. Par contre, le Zoo a déjà connu des incidents, comme l'évasion d'une lionne gestante de cinq lionceaux, dans les années 60, racontent des citoyens de la région qui ont vécu l'histoire à leur manière. La lionne Trixie s'était sauvée et s'était promenée dans les rues du quartier avant de se faire un lit sur le terrain d'une résidence privée. En manque de ressources face à ce genre de situation, l'aventure s'est conclue par la mort de la lionne, abattue par un policier. Les lionceaux et la lionne auraient même été empaillés et exposés au public.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer