Un Gardangeois à L'Amour est dans le pré

Maxime, 22 ans, fait partie des huit candidats... (Julie Catudal)

Agrandir

Maxime, 22 ans, fait partie des huit candidats qui ont été retenus pour la 5e saison de L'Amour est dans le pré.

Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Jeunes demoiselles célibataires, vous craquez pour les agriculteurs? L'élu de votre coeur pourrait se trouver à Ange-Gardien en la personne de Maxime, 22 ans, qui fait partie des huit candidats retenus pour la 5e saison de L'Amour est dans le pré. Les prétendantes peuvent consulter son profil dès maintenant sur le site de V Télé, qui diffusera la téléréalité à l'automne.

«Je suis allé au village chercher un épandeur à fumier. Quand je suis arrivé, ils m'ont tous regardé, ils étaient contents pour moi», remarque le jeune homme, qui commence à se faire parler de sa participation à l'émission.

«Ça va faire de quoi de l'fun à Ange-Gardien, ils (quelques Gardangeois) m'ont dit: c'est sûr qu'on va suivre ça!»

Pour participer à l'aventure, Maxime devra faire partie des cinq agriculteurs qui auront été les plus en demande auprès du sexe opposé. «C'est pour ça, la barbe! Veut, veut pas, c'est pour me faire paraître un peu plus vieux», rigole le producteur laitier, qui suit l'émission depuis ses débuts.

«Quand ça a commencé, j'étais jeune. J'aimais le principe de l'émission, c'est du monde qui sont sérieux et qui savent ce qu'ils veulent. Les filles s'inscrivaient pour les bonnes raisons», fait-il remarquer.

Célibataire depuis novembre 2015, le Gardangeois a décidé de s'inscrire dans l'espoir de trouver l'amour. «J'aimerais beaucoup une fille maternelle. Elle est proche de son homme, prend soin de lui, elle veille à ce qu'il aille bien», commente Maxime.

Les princesses qui prennent beaucoup de place? Non merci. La femme de ses rêves sera plutôt attentionnée et délicate. «Elle pourrait être infirmière ou faire n'importe quel métier, pourvu qu'elle soit capable de comprendre mon mode de vie, parce qu'elle sera complice de ce mode de vie là», souligne-t-il.

Étant assez mince, Maxime a une préférence pour les filles plus menues. Mais c'est bien son seul critère physique. «C'est ce qu'elle dégage, dans le fond. J'aime ça une fille qui est jolie, mais il ne faut pas qu'elle s'enfle la tête avec ça. Une fille simple, bien dans sa peau et que ça paraît», résume-t-il.

Plans de vie

Mature pour son âge, Maxime a un avenir bien défini en tête. «Aujourd'hui, les jeunes aiment mieux profiter de la vie, prendre une année sabbatique, voyager, et ils ont des enfants à 30 ans. Moi, d'ici 5 ans, j'aimerais avoir un enfant», admet-il.

Trois en tout, souhaite-t-il, et il envisage le mariage. «Ça m'a toujours attiré. Je ne me presserai pas parce que je veux être sûr que ce soit la bonne», laisse-t-il tomber.

Lorsqu'il se projette dans l'avenir, Maxime se voit travailler sur sa terre longeant la rivière Yamaska et partager une maison avec sa famille. Si la vie d'agriculteur est exigeante, le jeune homme croit qu'il y a tout de même place aux sorties. «Sur la ferme, on est quand même beaucoup de personnes qui travaillent, donc il y a moyen de s'arranger pour avoir des congés», signale-t-il.

Le producteur laitier se dit même romantique! «C'est des petites attentions spontanées. Admettons qu'on est en train de pêcher et que je vois une fleur, je vais aller la cueillir. J'aime ça surprendre. Des fois, ça peut être juste préparer le souper, faire couler un bain...», énumère-t-il.

À propos de Maxime

Employé sur la ferme familiale avec son frère et sa soeur, Maxime prendra la relève d'ici quelques années. «Je suis assez sérieux, mais je suis capable d'avoir du fun. J'aime rire et faire rire les autres!» se décrit-il.

Le jeune agriculteur aime suivre la mode et soigner son apparence. Il vit seul dans sa maison qu'il aime entretenir pour la rendre accueillante. Polyvalent, Maxime aime autant faire de la mécanique avec son frère que de s'occuper des poulets et jardiner. Il est aussi ébéniste à ses heures.

Pour en apprendre davantage sur Maxime et sur la téléréalité, visitez vtele.ca/emissions/l-amour-est-dans-le-pre et cliquez sur l'onglet «Candidats».

L'Amour est dans le pré est animé par Marie-Ève Janvier. À l'aube de cette 5e saison, l'émission est déjà à l'origine de sept couples durables qui ont eu11 enfants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer