La foudre frappe deux bâtisses simultanément

Au 15, rue Boulais, à Sainte-Cécile-de-Milton, les flammes... (Bruno Beauregard, collaboration spéciale)

Agrandir

Au 15, rue Boulais, à Sainte-Cécile-de-Milton, les flammes se sont déclenchées dans l'entretoit.

Bruno Beauregard, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

La foudre a donné chaud aux pompiers de Sainte-Cécile-de-Milton/Roxton Pond, samedi, alors que deux incendies se sont déclenchés au même moment. Un premier feu a pris naissance dans l'entretoit d'une résidence privée de la rue Boulais à Sainte-Cécile, vers 13 h 45. C'est aussi l'heure à laquelle de la fumée noire a commencé à se propager dans la résidence pour personnes âgées Les Habitations Roxton sur le lac, à Roxton Pond.

Comme la même brigade s'occupe des deux municipalités, elle a dû être divisée en deux équipes d'intervention.

À Sainte-Cécile, le renfort des pompiers de Granby, Saint-Dominique et Saint-Valérien-de-Milton a été demandé. À Roxton Pond, ce sont les sapeurs de Granby et de Shefford qui ont apporté leur aide.

Maison épargnée à Sainte-Cécile

Au 15, rue Boulais, les flammes se sont déclenchées dans l'entretoit. Si la cause de l'incendie demeure indéterminée, il y a de fortes chances qu'il s'agisse de la foudre, indique le directeur du service incendie de Sainte-Cécile-de-Milton/Roxton Pond, Claude Rainville.

Ce sont les voisins d'en face qui ont composé le 911. «Ils ont entendu le boum et l'éclair en même temps, puis ils ont vu la fumée au niveau de cette maison-là», rapporte Claude Rainville.

«On a été très chanceux», commente ce dernier, expliquant que le feu ne s'est pas propagé. Les dommages sont évalués à environ 20 000$.

«On a eu le temps de mettre des bâches partout à l'intérieur, donc on a sauvé beaucoup de stock», fait remarquer le directeur du service incendie. Outre le grenier qui a été fortement arrosé, l'incendie n'a causé aucun bien matériel.

Les propriétaires, qui s'étaient absentés, étaient heureux de retrouver leur maison sans plus de dommages.

Évacuation évitée à Roxton Pond

Aux Habitations Roxton sur le lac, rue Delorme, les résidents étaient rassemblés et prêts à être évacués lorsque les pompiers sont arrivés sur les lieux.

Moins de quatre minutes ont été nécessaires pour maîtriser le feu, qui s'était déclenché dans la chambre électrique. «Les gens responsables là-bas ont eu le réflexe de ne pas ouvrir la porte pour éviter de donner au feu l'air dont il aurait eu besoin pour prendre de l'ampleur. Ça a facilité notre première attaque», relate le lieutenant Patrick Bergeron.

Les résidents des 26 logis ont ainsi pu regagner leurs chambres rapidement.

La foudre est à l'origine de l'incendie. «Quelques personnes étaient à l'extérieur sur leur perron quand la foudre s'est abattue sur le mât électrique du bâtiment. Ils auraient vu la foudre tomber sur le poteau électrique, ça aurait fait une grosse lumière bleue et à l'intérieur, les bobines des condensateurs ont surchauffé, ce qui a amené une flamme», décrit le lieutenant Bergeron.

Les électriciens d'Hydro-Québec n'ont pu rétablir le courant à l'intérieur de la la résidence que quatre heures plus tard. «C'est un délai exceptionnellement long avec tous les vents forts qu'il y a eus», commente Patrick Bergeron.

Arbres déracinés à Saint-Paul

L'orage de samedi s'accompagnait effectivement de vents forts qui ont causé des dommages à plusieurs endroits sur le territoire. À Saint-Paul-d'Abbotsford, des arbres ont été déracinés, certains s'abattant même sur des voitures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer