Pétition pour la Maison Gilles-Carles

La Maison Gilles-Carles.... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

La Maison Gilles-Carles.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Cowansville) La société Alzheimer de Granby et région et la Coopérative de soutien à domicile au Pays des vergers lance une pétition réclamant une entente récurrente permettant de financer le service de répit à la Maison Gilles-Carle.

«C'est un partenaire majeur. Quand on a su ce qui arrivait, on s'est dit qu'on ne pouvait pas laisser ça arriver, lance la directrice générale de la Société Alzheimer de Granby et région, Julie Desgranges. On va se battre avec elle, du début à la fin.»

Selon Mme Desgranges, la Maison Gilles-Carles est un atout important pour la région dont on ne peut se passer. Elle fournissait des services et du répit pour les proches aidants, ajoute-t-elle. «C'est une grosse perte pour la région. La Maison Gilles-Carles et nous, on se complétait bien», croit Julie Desgranges.

La directrice générale affirme que la Maison Gilles-Carles ne sera pas abandonnée de sitôt. «Ils sont présentement en vacances, mais c'est certain que nous allons entrer en contact avec les députés régionaux pour qu'ils nous appuient dans nos démarches», confie-t-elle.

Aucun objectif de signatures n'a été fixé, la démarche servant tout simplement à démontrer un appui à la Maison Gilles-Carles. Au moment d'écrire ces lignes, une cinquantaine de signatures avaient été recueillies.

Rappelons que la Maison Gilles-Carles doit fermer pour dix semaines. La non-reconduction de deux subventions, totalisant 186 000$, a obligé le Regroupement soutien aux aidants de Brome-Missisquoi à prendre cette décision (RSABM).

Après cette période, soit le17 octobre, si le RSABM n'obtient pas une entente récurrente avec le ministère de la Santé et des Services sociaux permettant de financer le service de répit à la Maison Gilles-Carle, il devra cesser d'offrir ce service aux aidants de Brome-Missisquoi et ne pourra offrir que trois jours de soutien psychosocial aux aidants de toute la région.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer