Grands chantiers de la bibliothèque : «C'est un tournant»

Marie-Ève Massé, bibliothécaire espace clientèle, et Marie-France Fortin,... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Marie-Ève Massé, bibliothécaire espace clientèle, et Marie-France Fortin, commis principal, affirment que le remue-ménage engendré par les travaux de rénovation à la bibliothèque Paul-O-Trépanier se déroule rondement.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Été de grands chantiers pour la bibliothèque Paul-O.-Trépanier à Granby. Alors que les travaux de rénovation battent leur plein aux locaux de la rue Dufferin, les employés s'affairent à apposer une puce sur les quelque 110 000 ouvrages de la collection. Un travail de moine qui roule rondement, a constaté La Voix de l'Est.

Des quelque 854 boîtes de documents à traiter, plus de la moitié du travail a déjà été réalisée au cours du dernier mois. «Ça va très bien. L'équipe est rapide», s'est réjoui Marie-Ève Massé, bibliothécaire espace clientèle.

Rénovations des locaux obligent, les employés de la bibliothèque se sont installés au sous-sol du centre culturel France-Arbour. Une mer de boîtes de livres occupe désormais la vaste salle où sont habituellement offerts les cours de yoga.

Dans l'atmosphère calme qui imprègne la pièce, les employés traitent chacun des ouvrages pour leur ajouter une puce - qui remplace le code-barres - et l'enregistrer dans le système informatique.

«C'est un tournant», affirme Marie-Ève Massé. À la réouverture de la bibliothèque, les prêts et le retour des documents s'en trouveront accéléré. Il sera, par exemple, possible d'enregistrer, en une seule opération, le prêt d'une pile de documents, alors qu'auparavant chacun des livres devait être traité de façon individuelle.

Des bornes autoprêts, ainsi qu'une chute intelligente, qui enregistrera en direct le retour des documents, seront aussi mises en place. «Les tâches vont être modifiées. Il va y avoir moins de répétition. Ça va nous laisser plus de temps pour le service aux clients», souligne Marie-France Fortin, commis principal à la bibliothèque.

Remue-ménage

Si une partie de l'équipe de la bibliothèque s'affaire au centre culturel France-Arbour, un autre groupe d'employés s'est installé de l'autre côté de la rue, au presbytère de l'église Notre-Dame. Sa tâche: réorganiser la collection jeunesse afin de revoir le système de classement.

Auparavant, les livres étaient classés par maison d'édition, mais ils seront désormais rangés par ordre alphabétique d'auteur et réunis sous certaines catégories (premières lectures, romans 6-13 ans, romans ados, etc.). Les recherches des usagers s'en trouveront grandement facilitées, affirme Marie-Ève Massé.

Marie-France Fortin souligne pour sa part que tout ce travail de remue-ménage fait en sorte que les 22 employés ne voient aucun changement apporté à leur horaire de travail durant les travaux de rénovation de la bibliothèque, qui entraînent une facture de 2,2 millions$.

Au rendez-vous

Un point de service temporaire a par ailleurs été aménagé au sous-sol du centre France-Arbour. Il est possible d'y renouveler sa carte-loisirs, d'utiliser les postes informatiques, de consulter les journaux du jour et d'acheter des livres issus de l'opération élagage de la collection.

«L'après-midi, c'est assez plein», se réjouit Marie-France Fortin. «Les gens sont au rendez-vous. L'intérêt et le besoin sont là», ajoute Marie-Ève Massé.

Il est impossible d'emprunter des livres durant les travaux, mais il semble que cela ne suscite pas trop la grogne des usagers de la bibliothèque. Le prêt de livres numériques est à la hausse. Et les lecteurs invétérés ont fait le plein avant la fermeture de la bibliothèque. Environ 25 000 livres sont en circulation, dit Marie-Ève Massé.

Celle-ci invite d'ailleurs ceux qui ont complété la lecture de leurs livres à les retourner sans tarder au centre culturel France-Arbour afin qu'ils puissent aussi être dotés d'une puce. «On aimerait en faire le plus possible avant la réouverture», fait-elle valoir.

Sur un des murs du point de service temporaire, les plans de la nouvelle bibliothèque, dont l'ouverture est prévue le 4 novembre, alimentent les discussions. Plus de places assises et de postes informatiques ainsi que de nouveaux espaces thématiques sont entre autres prévus.

Pour l'heure, les travaux de rénovation se déroulent selon l'échéancier planifié, assure le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire, Patrice Faucher.

Une mer de boîtes de livres occupe la vaste salle où sont habituellement offerts les cours de yoga, au sous-sol du centre culturel France-Arbour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer