La Maison Gilles-Carle fermée dix semaines

Le conseil d'administration du Regroupement Soutien aux aidants de... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Savary
La Voix de l'Est

(Cowansville) Le conseil d'administration du Regroupement Soutien aux aidants de Brome-Missisquoi annoncera ce jeudi, en fin de matinée, la fermeture de la Maison Gilles-Carle pour les dix prochaines semaines. La non-reconduction de deux subventions gouvernementales, avoisinant ensemble près de 200 000 $, oblige le RSABM à prendre cette décision.

« Je peux vous dire que les gens autour de nous ne sont pas très heureux, confie Richard Leclerc, vide-président du c.a. de l'organisme à but non lucratif. Mais si l'on veut pouvoir revenir à un service régulier après ces dix semaines, nous n'avons pas le choix. »

L'annonce de ces coupes budgétaires est survenue au début du mois de juin. À ce jour, les démarches auprès du ministère de la Santé du Québec n'ont rien donné.

« Nous, on aide le gouvernement, nous sommes comme un proche aidant pour lui, image M. Leclerc. Nous lui permettons d'économiser beaucoup d'argent en permettant aux personnes aidées de rester plus longtemps chez eux, à la maison. »

Ces personnes souffrant d'une incapacité temporaire ou permanente évitent ainsi de se retrouver en CHSLD, ce qui représente une économie importante pour le gouvernement.

La sortie publique du RSBAM est motivée par un objectif clair : « Nous demandons au gouvernement de financer la Maison Gilles-Carle de façon récurrente afin de pouvoir continuer à offrir du répit. » 

La Maison Gilles-Carle offre du répit aux proches aidants depuis 2012.

Tous les détails dans La Voix de l'Est de vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer