Alzheimer: un nouvel outil pour stimuler les neurones

La Société Alzheimer Granby et région a lancé... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

La Société Alzheimer Granby et région a lancé lundi le «jeu des métiers». On voit ici la directrice générale de l'organisation, Julie Desgranges, la présidente de CDS Boutique, Marie-France Dozois et une des instigatrices du projet à la Société, Manon Marquis.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Pour les gens atteints de troubles cognitifs, replonger dans le passé permet de rester alertes et d'atténuer la progression de la maladie. Dans ce but, la Société Alzheimer Granby et région a lancé, lundi, un nouvel outil ludique qui s'intitule «le jeu des métiers».

L'idée de ce jeu de société a germé il y a un peu plus de deux ans. La coordonnatrice du service de répit-stimulation à la Société Alzheimer Granby et région, Manon Marquis, employait alors le concept d'association d'images et de mots pour activer les neurones des personnes dans plusieurs de ses groupes. Elle a décidé de pousser la démarche un cran plus loin en développant un jeu que les proches aidants, entre autres, pourraient utiliser à la maison. Le projet a été piloté de concert avec la firme sherbrookoise CDS Boutique, spécialisée dans les produits pour la clientèle en perte d'autonomie. «Quand la Société Alzheimer m'a approchée pour développer un jeu d'association, je n'ai pas hésité, a indiqué la présidente de CDS Boutique, Marie-France Dozois. C'est une idée géniale. Avec notre savoir-faire, on a pu les aider à développer le jeu des métiers pour le commercialiser.»

Bien qu'au premier abord, cette activité puisse sembler anodine, les résultats sont bien concrets pour les gens dont la mémoire déraille. «Pour quelqu'un qui est atteint de la maladie d'Alzheimer, se faire poser des questions directes peut amener une situation d'échec s'il n'est pas capable de répondre, a poursuivi la spécialiste en réminiscence, soit le fait de se remémorer une image qui n'est pas reconnue comme souvenir. (...) C'est bien plus intéressant de se rappeler de moments où on était en santé et où on avait notre famille, un travail et des responsabilités.»

Ainsi, le jeu comprend des cartes plastifiées et aimantées représentant neuf métiers, allant du forgeron au laitier. Les participants doivent associer des objets liés à chacun d'eux, soit trois par catégorie. L'activité peut se dérouler en solo ou en groupes d'une douzaine de personnes. «Au-delà du jeu, les images peuvent permettre de lancer une discussion sur un thème évocateur pour la personne atteinte d'Alzheimer», a précisé Mme Dozois.

Vitrine

De son côté, la directrice générale de la Société Alzheimer Granby et région, Julie Desgranges, estime que le nouveau jeu donnera une «belle visibilité» à l'organisation. De fait, le jeu sera offert au kiosque de la Société durant la 31e Fête des mascottes, qui se déroulera du 20 au 24 juillet à Granby. Il sera aussi possible de se le procurer au bureau de l'OSBL, situé au 356, rue Principale (local 3) à Granby ou via le site cdsboutique.com. Disponible tant en anglais qu'en français, le jeu sera en prévente au coût de 40$ jusqu'au 16 septembre. Après cette date, les acheteurs devront débourser six dollars supplémentaires. Pour chaque jeu vendu, 10$ iront à la Société. Plusieurs déclinaisons du jeu sont envisagées. La thématique des animaux est un exemple. «On a vraiment développé un jeu vivant, a mentionné Manon Marquis. C'est évident qu'il va évoluer dans le temps.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer