En bref

La Ville de Granby a mis les drapeaux... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

La Ville de Granby a mis les drapeaux du parc du Millénaire à l'hôtel de ville en berne vendredi matin, à la suite de l'attentat à Nice.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Granby: drapeaux en berne pour les Niçois

La Ville de Granby a mis les drapeaux du parc du Millénaire à l'hôtel de ville en berne vendredi matin, à la suite de l'attentat à Nice.

«Par ce geste symbolique, la Ville dénonce l'attentat perpétré à Nice et manifeste son appui et sa solidarité envers les Niçois et le peuple français», a déclaré l'administration municipale par voie de communiqué.

«Au nom du conseil municipal, je tiens à offrir mes sympathies aux familles et aux proches des victimes de cet acte insensé. Nous partageons la douleur du peuple français en ces moments d'une tristesse infinie», a réagi la mairesse suppléante Julie Bourdon.

Au moins 84 personnes ont été tuées lors de cet attentat, alors qu'un camion a foncé sur la foule réunie à l'occasion de la Fête nationale. Des dizaines de personnes sont dans un état critique. La Voix de l'Est

Hausse de taxe scolaire à la CS de Saint-Hyacinthe

La commission scolaire de Saint-Hyacinthe a adopté un budget équilibré à sa dernière assemblée, en plus d'enregistrer des surplus de 270 672 $. Le taux de taxation moyen reste le même que l'an dernier, soit à 0,33 581 $ du 100 $ d'évaluation, mais la variation de la valeur foncière des habitations et l'abolition d'une mesure de réduction allouée par le gouvernement ont pour effet d'élever la facture.

«La commission scolaire ne relâchera en aucun temps la gestion efficace et serrée de ses finances», indique le président Richard Flibotte par communiqué.

Depuis plusieurs années, Saint-Hyacinthe a augmenté ses revenus et réorganisé ses façons de faire, notamment pas l'adoption d'un plan de redressement. Pascal Faucher

Fermeture du pont Malo à Saint-Césaire

Le pont Malo, situé au-dessus de la rivière à la Barbue, à Saint-Césaire, est fermé à la circulation jusqu'à nouvel ordre. Cette décision a été prise de manière préventive à la suite d'une inspection. Les automobilistes sont invités à emprunter un détour via le rang de la Grande-Barbue. La Voix de l'Est

Résidence Bromont: premier contrat de travail

Les employés de la Résidence Bromont ont adopté à 93 % l'entente de principe intervenue entre le syndicat des Travailleurs et Travailleuses unis de l'alimentation et du commerce (TUAC 1991-P) et l'employeur.

Il s'agit d'une première convention collective pour la vingtaine de salariés occupant des postes d'infirmières, infirmières auxiliaires, cuisiniers, aides-cuisiniers, plongeurs, serveuses et préposés aux soins, aux résidents, à l'entretien ménager et à la maintenance.

En vigueur jusqu'à l'été 2019, l'entente prévoit deux augmentations de salaire par année, soit une par période de 1475 heures travaillées en plus d'une augmentation annuelle. De plus, le salaire horaire des infirmières auxiliaires passera de 18,03 $ à 22,21 $ en cours de convention tandis que celui des préposés aux bénéficiaires passera de 12 $ à 15,01 $. Il a aussi été convenu que les heures supplémentaires soient distribuées de façon équitable. La Voix de l'Est

Poursuite du programme RénoRégion

Les propriétaires-occupants à faible ou modeste revenu qui vivent en milieu rural peuvent se prévaloir du programme RénoRégion pour corriger des défectuosités majeures à leur résidence. La MRC Haute-Yamaska a reçu une enveloppe de 69 000 $ de la Société d'habitation du Québec pour le maintien du programme.

Le montant de la subvention est calculé selon les revenus du ménage et certains critères. Les résidences doivent avoir une valeur uniformisée d'un maximum de 100 000 $, en excluant la valeur du terrain, et elles ne doivent avoir aucun ou un seul des services d'aqueduc ou d'égout. La subvention peut aller jusqu'à couvrir 95 % du coût des travaux, jusqu'à concurrence de 12 000 $.

«Le programme RénoRégion apporte un soutien précieux aux personnes à revenu faible ou modeste pour leur permettre de conserver une habitation sécuritaire et de maintenir leur qualité de vie. J'encourage les personnes qui sont éligibles à ce programme à s'y inscrire», exprime Paul Sarrazin, préfet suppléant, par voie de communiqué. La Voix de l'Est

Le propriétaire de la ferme de la Castagne,... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 6.0

Agrandir

Le propriétaire de la ferme de la Castagne, Pierre Couture, a planté ses cerisiers en 2009 et il s'agit de sa première récolte.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Les premières cerises de la région

La cerise de type griotte fait son entrée en Haute-Yamaska avec une première autocueillette de ce fruit quelque peu différent de la cerise Bing. Le propriétaire de la ferme de la Castagne, Pierre Couture, a planté ses cerisiers en 2009 et il s'agit de sa première récolte.

La patience du cultivateur aura été payante puisque les arbres étaient gorgés de fruits rouges à la veille de l'ouverture de l'autocueillette, qui ne dure que quelques jours. Selon la page Facebook de Granby tellement terroir, il sera possible d'aller cueillir ces grosses cerises jusqu'au 24 juillet, en journée.

La terre de M. Couture, à Saint-Joachim-de-Shefford, compte un peu plus de 1000 cerisiers nains SK. Cynthia Laflamme

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer