Un avant-goût de l'école de Saint-Césaire

Le responsable de l'urbanisme de la municipalité, Jonathan... (Photo fournie)

Agrandir

Le responsable de l'urbanisme de la municipalité, Jonathan Massicotte, a présenté les esquisses 3D du projet, réalisées par la firme d'architectes Leclerc et associés.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Saint-Césaire) Les citoyens de Saint-Césaire ayant assisté à la séance ordinaire du conseil de mardi soir ont pu avoir un avant-goût de l'allure de l'école Saint-Vincent une fois son agrandissement complété.

Le responsable de l'urbanisme de la municipalité, Jonathan Massicotte, a présenté les esquisses 3D du projet, réalisées par la firme d'architectes montréalaise Leclerc associés. Celle-ci est spécialisée dans la réalisation de projets dans le domaine scolaire.

Selon ce qu'on a pu voir, près d'une dizaine d'espaces de stationnement seront aménagés le long de la rue Saint-Paul pour permettre aux parents venant reconduire leur enfant de le faire en toute sécurité. Le débarcadère des autobus scolaires sera pour sa part sur la façade ouest de l'école, dans la rue de Vimy ; un terre-plein sera installé entre celui-ci et la rue, permettant une circulation plus fluide et favorisant la sécurité des écoliers.

Au centre de l'édifice, une partie surélevée et vitrée accueillera la bibliothèque scolaire, a-t-on expliqué, alors qu'une section vitrée au rez-de-chaussée, située devant l'école, laissera la place à la cafétéria.

Le gymnase sera pour sa part agrandi à même celui qui se trouve actuellement dans l'école. L'ajout de classes se fera dans l'ancienne partie de l'édifice.

Tout ce chantier permettra en bout de piste d'accueillir 170 écoliers supplémentaires, et de conserver ceux qui autrement se seraient retrouvés en surplus à Ange-Gardien.

Les travaux, qui seront réalisés au cours des prochains mois, mettront aussi la table à une seconde phase d'agrandissement si les besoins futurs l'exigent. « Il y aurait encore possibilité d'agrandir l'école sans avoir à exproprier qui que ce soit d'autre », a souligné le maire Guy Benjamin.

Rappelons que pour procéder à l'agrandissement actuel, neuf résidences ont été expropriées plus tôt cette année.

Projet de corridor scolaire

En outre, la municipalité échange actuellement avec l'organisme Nature-Action Québec, qui a soumis une offre de services pour aménager les futurs corridors scolaires entourant l'école.

Cette possibilité avait été soumise au conseil il y a quelques semaines alors qu'un groupe de citoyens s'était mobilisé pour sécuriser la traverse piétonnière de la route 112 avec les rues de Vimy et Bouthillier.

En séance, mardi, le conseil a adopté une résolution pour mandater l'organisme afin de réaliser un plan d'action, une dépense de 4000 $, admissible à une subvention de 2000 $ au programme Québec en forme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer