Bedford: intersection dangereuse réaménagée en 2017?

Le MTQ souhaite réaménager l'intersection des routes 202... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le MTQ souhaite réaménager l'intersection des routes 202 et 235 en 2017... s'il parvient à mettre la main sur un terrain adjacent à l'ancienne banque Molson (à gauche sur la photo).

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Roy
La Voix de l'Est

(Bedford) L'intersection des routes 202 et 235 - endroit où Mildred Erno, 84 ans, a été happée mortellement par un poids lourd le 17 février dernier - pourrait finalement être réaménagée dès l'an prochain. C'est du moins la projection du ministère des Transports (MTQ).

Selon ce qu'a appris La Voix de l'Est, il faudra cependant que les fonctionnaires s'entendent avec le propriétaire d'un terrain adjacent à celui de l'ancienne banque Molson avant d'y parvenir. Le MTQ précise que le terrain visé est situé sur la route 235, mais préfère taire l'identité du propriétaire.

«Le ministère est encore en négociation dans ce dossier, explique la porte-parole Nadège Tessier. [...] Donc c'est sûr que dans nos délais, on doit tenir compte de ça. Mais le ministère travaille présentement à la préparation du concept de réaménagement de l'intersection, qui va être soumis à la Ville lorsqu'il sera prêt».

Impossible donc, pour le moment, de connaître les détails du plan de réaménagement du MTQ et de savoir s'il contient un élargissement des rues ainsi que la démolition de l'ancienne banque Molson.

Dans son rapport rédigé à la suite du décès de Mme Erno, le coroner Alexandre Crich juge que le bâtiment - propriété du MTQ laissée vacante depuis la construction du pont Zéphyr-Falcon en 2011 - réduit «substantiellement» la visibilité à l'intersection puisqu'il est situé trop près des rues. Une situation qui fait rager le maire Yves Lévesque, qui qualifie le bâtiment de nuisance pour la sécurité de l'intersection et pour le développement économique du centre-ville de Bedford.

Délais

Le maire Lévesque a également dénoncé les délais dans ce dossier, s'expliquant mal pourquoi rien de concret n'avait été proposé à la Ville depuis 2011. Il a rappelé qu'au moment de construire le nouveau pont Zéphyr-Falcon, le MTQ s'était pourtant engagé à régler la situation de l'intersection pour calmer les réticences de Bedford. Au ministère, on répond que les promesses seront tenues.

«On entend respecter nos engagements envers la municipalité par rapport au réaménagement, affirme Mme Tessier. Donc non, on n'a pas mis le dossier de côté, mais on y travaille. Et puis c'est sûr que dans un gros dossier comme ça, il y a certains éléments, entre autres le processus d'acquisition, qui font qu'il y a certains délais».

À sa décharge, la direction estrienne du MTQ a pris le dossier en main seulement en novembre dernier, après un réaménagement des territoires régionaux du ministère.

Une solution temporaire

En attendant, un miroir sphérique a été installé le 18 mai dernier pour améliorer la sécurité des piétons qui tentent de traverser la dangereuse intersection. Le coroner Crich avait inscrit dans son rapport qu'il fallait minimalement envisager cette avenue, mais le maire Lévesque s'est dit insulté par la mesure, qu'il a qualifiée de «plasters avec très peu de colle dessus pour essayer de régler un bobo». Quant à elle, Mme Tessier assure qu'il s'agit d'une solution temporaire.

«La configuration actuelle de l'intersection limite nos actions à court terme pour augmenter la sécurité des usagers. La mise en place du miroir [...] constituait principalement une mesure de prévention dans l'attente du réaménagement complet de l'intersection. [...] On a procédé à l'installation de ce miroir-là dans les meilleurs délais pour augmenter la sécurité des piétons à l'intersection».

Par contre, la mesure temporaire pourrait s'étirer dans le temps, puisque la porte-parole du MTQ précise qu'aucune date butoir n'a été fixée pour le réaménagement de l'intersection. De plus, Mme Tessier avoue que l'achat du terrain adjacent à l'ancienne banque Molson constitue le «scénario idéal» et que toute autre avenue devra être évaluée avec la Ville de Bedford.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer