Projet de place publique: Bromont injectera un demi-million

La municipalité de Bromont garde le cap avec... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

La municipalité de Bromont garde le cap avec le projet de place publique au coeur du Vieux-Village. La Ville est présentement à l'étape de l'analyse des sols en vue d'une possible décontamination sur le terrain du garage Lequin, pour lequel elle a récemment ratifié une promesse d'achat.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) La Ville de Bromont doit recevoir près d'un demi-million de dollars d'Hydro-Québec dans le cadre de la construction du nouveau poste d'Adamsville. Les élus bromontois viennent de donner leur aval pour que cette somme, qui provient du programme de mise en valeur intégrée (PMVI) de la société d'État, soit investie dans le projet de place publique de la rue Shefford, estimé à 1,2 M$.

Bromont pourra compter sur un excellent levier financier pour que se concrétise le projet d'agora au centre-ville, dans l'air depuis quelques années. «On aurait pu investir le montant provenant du programme d'Hydro-Québec ailleurs, mais on a choisi la place publique parce qu'elle aura des retombées pour la communauté», a indiqué en entrevue à La Voix de l'Est le directeur général de Bromont, Jean Langevin.

En fait, la société d'État remet aux municipalités et autres organisations via le PMVI une somme équivalant à 1% du montant autorisé pour la construction de nouvelles infrastructures dans son réseau. «La somme est répartie en fonction du kilométrage parcouru. Donc, il y a une portion pour la ligne qui sera versée à Granby et l'autre à Bromont», avait expliqué au journal Ginette Cantin, conseillère - relations avec le milieu chez Hydro-Québec.

Le coût global du projet du poste d'Adamsville avait été évalué à l'origine à 82 M$. Bromont pourrait donc recevoir 498 707,41$. Les Villes ont un an pour réaliser le projet destiné à la communauté, approuvé au préalable par Hydro-Québec.

Décontamination

Pour réaliser le projet de place publique, Bromont a dû franchir plusieurs étapes. Une portion de terrain derrière le garage Lequin avait été achetée par la municipalité il y a quelques années. Puis en janvier, la Ville a acquis la propriété sise juste à côté (705-707 rue Shefford), au montant de 260 000$.

Une promesse d'achat de 400 000$ concernant l'immeuble abritant l'atelier de mécanique a été ratifiée à la mi-juin. Ce montant inclut une portion des frais de décontamination du site. «Nous sommes présentement dans la période d'analyse des sols. Si le projet est accepté par le ministère [de l'Environnement], on aura une évaluation des coûts de décontamination. Le propriétaire du garage doit payer le premier 50 000$. Et si ça dépasse 100 000$, une clause nous permet de nous soustraire à l'offre d'achat», a indiqué M. Langevin, précisant que le processus devrait s'échelonner jusqu'en novembre.

Ainsi, le projet global, incluant l'acquisition des trois lots puis l'assainissement des sols, avoisine 1,2 M$, a mentionné le DG. L'enveloppe octroyée par Hydro-Québec servira notamment à défrayer les coûts d'aménagement du site, estimés entre 100 000$ et 150 000$.

Cet espace public donnera notamment accès aux infrastructures du campus Germain-Désourdy. «C'est une belle façon de boucler la boucle en permettant aux gens qui visitent la rue Shefford de découvrir le campus», a fait valoir M. Langevin.

Le site regroupe, entre autres, des courts de tennis, l'aréna, des terrains de soccer synthétiques ainsi que la bibliothèque municipale. Rappelons que la Ville veut investir près de 2,2 M$ pour réaménager le parc en y ajoutant des jeux d'eau, un chalet, des modules d'entraînement extérieurs et des sentiers. La construction de deux terrains de tennis supplémentaires et la réfection des infrastructures existantes sont aussi dans les cartons.

La municipalité maintient également le cap avec l'implantation d'un marché public au coeur du Vieux-Village, a confirmé M. Langevin. Le projet pourrait voir le jour en 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer