Poissons morts: St-Hyacinthe fait son mea-culpa

La Ville de Saint-Hyacinthe croit être responsable de... (Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

La Ville de Saint-Hyacinthe croit être responsable de la mort de milliers de poissons.

Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La Ville de Saint-Hyacinthe croit être responsable de la mort de milliers de poissons dans la rivière Yamaska.

Des poissons de toutes sortes ont été trouvés sans vie, jeudi. Plusieurs étaient en état de putréfaction avancée, ce qui signifie que leur mort remonterait à plusieurs jours. La cause de cette mortalité massive n'avait pas été déterminée immédiatement.

La municipalité de la Montérégie a fait son mea-culpa lundi après-midi, en point de presse.

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a indiqué avoir appris, lundi matin, que des travaux liés à l'agrandissement de l'usine d'épuration de la ville, réalisés le 28 juin dernier, pourraient être à l'origine du problème.

Ces travaux impliquaient une surverse planifiée d'eaux usées dans la rivière Yamaska. En raison du très bas niveau de l'eau et du débit extrêmement faible, ce déversement d'une forte concentration de microorganismes pourrait assurément être en cause dans la mort des poissons, a indiqué la Ville dans un communiqué diffusé peu après.

Une enquête interne est en cours pour faire la lumière sur ce qui s'est passé.

La Ville précise toutefois que les citoyens n'ont pas à s'inquiéter de la qualité de l'eau. La fréquence des analyses a été accrue de façon importante afin de s'assurer que les résultats sont tout à fait conformes aux normes les plus élevées, est-il précisé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer