Route des vins: les touristes répondent à l'appel

S'initiant à la Route des vins, Fanny et... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

S'initiant à la Route des vins, Fanny et Stéphane ont eu un énorme coup de coeur pour le Domaine des Côtes d'Ardoise, à Dunham.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

(Farnham) Dix-huit vignobles de la Route des vins de Brome-Missisquoi ont ouvert leurs portes au public, cette fin de semaine, afin de faire visiter leurs installations et découvrir leurs produits. Le temps plus frais du samedi n'a pas nui au succès de l'événement, qui s'est déployé sur trois jours en raison du long congé de la fête du Canada. La Voix de l'Est est allée à la rencontre des visiteurs dans la municipalité de Dunham.

«On va l'acheter, celui-là!» lance ce couple de Québec après la dégustation du vin Réserve de L'Orpailleur, son premier arrêt sur la Route des vins. Les amoureux ont choisi le Circuit du patrimoine pour découvrir les vins de la région à vélo. Ils ont encerclé au stylo sur leur carte les vignobles Domaine du Ridge et Pigeon Hill, que l'on retrouve le long de la boucle de 49 km.

«Je suis surprise, j'avais l'impression qu'il n'y aurait pas grand monde», avoue pour sa part Claire Dubé, responsable de l'oenotourisme à L'Orpailleur. «Les gens ne peuvent pas aller à la plage, alors ils sont venus se réchauffer avec du vin!» rigole-t-elle, heureuse que la météo n'ait pas découragé les visiteurs. Elle remarque d'ailleurs une forte présence des Américains cette année, qu'elle explique en raison du 4th of July, qui prolonge aussi leur week-end.

Trois jours de congé consécutifs. Il n'en fallait pas plus pour qu'Adrian, Courtney et Mia planifient une escapade au Québec. «We came to Montreal for the Jazz Festival and we decided to make a daytrip out of this», expliquent-elles. Leur choix s'est arrêté sur la Route des vins après avoir lu des commentaires positifs sur le site TripAdvisor.

Les amies d'Iveta, elles, ont profité des portes ouvertes pour organiser... l'enterrement de vie de jeune fille de la future mariée. Décorée de son voile, la jeune femme s'apprêtait à faire la visite guidée du vignoble lorsque La Voix de l'Est l'a croisée, samedi.

Propulseur des attraits de la région

Des échanges de voeux avaient lieu, d'ailleurs, quelques kilomètres plus loin, au vignoble des Côtes d'Ardoise. Mais Stéphane et Fanny y étaient spécifiquement pour les portes ouvertes. Nous avons apostrophé les vacanciers à leur sortie du vignoble, des sacs remplis de trouvailles à la main. «C'est l'endroit où j'ai le plus acheté!» confirme Stéphane, qui a grandement apprécié sa visite. «De un pour la présentation, de deux pour l'atmosphère, de trois pour la saveur des vins», énumère-t-il. Cet amateur de vin a été impressionné par le riesling, l'un des seuls produits au Québec.

«C'est un gros plus!» enchaîne sa conjointe. Pour sa toute première virée agrotouristique dans les Cantons-de-l'Est, le couple s'offre la totale: Foresta Lumina à Coaticook, la savonnerie Savon des Cantons à Magog, l'abbaye de Saint-Benoît-du-Lac et Huttopia Sutton, où il loge.

Chez Union Libre cidre & vin, les visiteurs... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est) - image 3.0

Agrandir

Chez Union Libre cidre & vin, les visiteurs pouvaient piger dans le plateau des fromages et la charcuterie pour accompagner leur dégustation de cidre. 

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Accords mets-vins

Chez Union Libre cidre&vin, les visiteurs pouvaient piger dans le plateau des fromages et les charcuteries pour accompagner leur dégustation de cidre. «C'est deux fois plus profitable pour les gens. Ça met le vin en valeur, ça met mes produits en valeur», commente Hugo Eustache, artisan charcutier pour le traiteur Diablement Bon de Farnham.

De 30 à 40% des gens qui prenaient une bouchée repartaient avec des achats, estime-t-il. «C'est pour ça que j'en ai manqué vite!» lance Hugo Eustache, tout en préparant ses rillettes de lapins, ses saucissons secs et ses terrines pour le groupe de 24 personnes qui viendrait bientôt le retrouver. L'excursion guidée était organisée par Kava Tours.

Décidément populaire auprès des couples dans la trentaine, la Route des vins a incité Samuel et Lyn à choisir l'Estrie pour leurs vacances estivales. Le couple est parti de Val-d'Or pour venir découvrir de 6 à 7 vignobles en deux jours. «Quand on va être saouls, on va arrêter!» lance Lyn à la blague.

La propriétaire du vignoble, Anouschka Bouchard, s'est dite ravie de l'affluence du vendredi. «C'est comme une grosse journée de samedi!» dit-elle. Elle s'attendait à accueillir au moins autant de visiteurs le dimanche, alors que le camion mobile du Pied de cochon veillerait à combler les appétits gourmands.

Trio de routes touristiques

Les deux autres routes touristiques des Cantons-de-l'Est profitaient également du long week-end pour organiser un événement portes ouvertes.

Le Chemin des Cantons rendait l'entrée gratuite à la Société d'histoire de Sherbrooke et au Musée Colby-Curtis de Standstead. Quant à la Route des sommets, s'étirant entre le mont Mégantic et le mont Ham, elle misait sur une foule d'activités pour faire bouger les randonneurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer