Fête du Canada: des célébrations comme dans le temps!

Aidée par sa famille et son associée Carol-Lynn... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Aidée par sa famille et son associée Carol-Lynn McGovern (à gauche), Shelley Judge (à droite) s'occupe de la fête depuis maintenant 15 ans.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

(Lac-Brome) À Lac-Brome, la fête du Canada fait partie des traditions. Les activités demeurent les mêmes d'année en année et c'est justement ce que la population recherche, selon ce que La Voix de l'Est a pu constater sur place. Malgré le temps gris et venteux, les habitués étaient au rendez-vous, samedi, au parc des Lions.

«Ça fait 34 ans que je viens à tous les ans», témoigne Jessica Bédard, à qui la fête rappelle des souvenirs d'enfance. Ce que la festivalière apprécie le plus? La variété d'activités pour les enfants. Des jeux gonflables, du maquillage, une petite ferme et de la musique: il n'en faut pas plus pour combler les familles!

Même discours pour Jessica Brown, dont le chien participait à la traditionnelle exposition canine. «J'apprécie toujours quand il y a du monde qui fait du bénévolat comme ça, on a une belle communauté», relève avec fierté la mère de famille. C'est la zoothérapeute Jerri Burguss qui animait l'activité, très populaire auprès des enfants chaque année.

Communauté tissée serrée

La petite Skyler, elle, est ressortie grande vainqueure du défilé de vélos. Comme tout le monde sur le site, elle connaît l'organisatrice en chef, Shelley Judge. «Elle a 4 ans, elle peut venir à mon local!» lance la résidante de Knowlton, qui possède une garderie. Elle retrouve avec bonheur ces jeunes autour de la petite ferme, qui lui appartient également.

«À Knowlton, c'est des choses très traditionnal», confirme Shelley Judge. «Les gens attendent ça, je pense. Ils attendent leurs hot-dogs gratuits, ils attendent les costumes de chiens... Honnêtement, c'est vraiment un copié-collé», avoue l'organisatrice, dont la tâche s'en trouve automatiquement facilitée. Aidée par sa famille et son associée Carol-Lynn McGovern, Shelley s'occupe de la fête depuis maintenant 15 ans. Toutes les générations y sont réunies.

«That's the square dancers», fait remarquer l'organisatrice, au son de la musique country émanant de la tente. «Elles sont vieilles, vieilles, vieilles, that's so cute!» s'exclame-t-elle au sujet des danseurs. La danse en ligne connaît le même succès année après année.

Pied de nez à la température

Vendredi soir, Shelley devait prendre la décision d'annuler ou non l'événement en raison de la météo. Elle a choisi de faire confiance à Dame Nature. «Les traditions n'auraient pas toutes eu lieu, et c'est important», insiste la femme aux mille chapeaux.

Lorsque La Voix de l'Est s'est entretenue avec l'organisatrice en milieu d'après-midi, cette dernière était convaincue qu'au-delà de 1200 personnes assisteraient au spectacle des feux d'artifice, sur le coup de 22 h. La somme de 12 000$ a été investie pour que 13 stations de feux d'artifice colorent le ciel surplombant le terrain de soccer. «C'est vraiment impressionnant pour une petite ville avec un petit budget», se félicite Shelley Judge.

Pour que l'ensemble des festivités ait lieu, 16 000$ étaient nécessaires. Un montant de 5$ était demandé pour le stationnement en échange de la palette d'activités gratuites. La balance du financement provenait de commandites et de dons, précise l'organisatrice. «Lundi, il me manquait encore 2500$. J'ai réussi à l'avoir avec les petits dons, ici et là. Ça cognait à la garderie, c'est pour Shelley!» raconte-t-elle, reconnaissante envers les gens de son patelin.

Les préparatifs en vue de la fête du Canada 2017 reprendront au mois de janvier prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer