La SPA des Cantons sort les dents

La SPA des Cantons serre la vis en... (123RF)

Agrandir

La SPA des Cantons serre la vis en matière de chiens errants, sans laisse ou agressifs à Cowansville, Farnham et Lac-Brome.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Cowansville) «Il faut que ça arrête, ça va mal finir.» Carl Girard a décidé de resserrer la vis et d'augmenter les patrouilles de la SPA des Cantons dans les trois municipalités où il est contrôleur animalier: Cowansville, Farnham et Lac-Brome.

Chiens errants, chiens sans laisse et, évidemment, chiens agressifs, seront particulièrement surveillés. «Je ne le fais pas de gaieté de coeur, mais je n'ai pas le choix. Il y en a qui ne comprennent pas. Il faut que les gens se responsabilisent», explique-t-il.

Depuis qu'une femme est morte après avoir été attaquée par un pitbull le 8 juin à Montréal, la région est prise d'une hystérie collective, remarque M. Girard, qui voit le nombre d'appels augmenter de façon fulgurante. Les chiens errants étaient, avant cette date, tout simplement signalés. Maintenant, c'est la panique.

«C'est quasiment une chaise en avant de la porte pour se protéger», illustre M. Girard. Il remarque par ailleurs que la peur ne s'arrête pas aux pitbulls, mais s'étend à tous les chiens de plus de vingt livres.

Résultat, les patrouilles sont plus nombreuses et les avertissements seront clairs. Après un avertissement verbal, le propriétaire du chien recevra une contravention à la prochaine infraction. L'avertissement écrit est donc retiré jusqu'à ce que le calme revienne.

«Protéger les gens»

«On a eu une couple de gros cerveaux qui se sont promenés avec des pitbulls ou des molosses sans laisse. Ils avaient un petit sourire en coin, tu vois le genre? Ils attendent d'être apostrophés par monsieur et madame tout le monde pour pouvoir leur dire le fond de leur pensée et prouver à l'autre qu'ils sont hot et vraiment rebelles.»

«Ce sont ces gens-là que je veux pincer, explique M. Girard. Ils ont la chance d'avoir un contrôleur animalier qui est contre le bannissement des races, qui travaille pour ces gens-là. Et au lieu de nous aider, ils vont nuire à la cause. On va les remettre dans le droit chemin et on va en profiter pour protéger les gens.»

Des quartiers plus problématiques ont déjà été ciblés et font l'objet de visites plus régulières depuis lundi. Les écoles, camps de jour et centre de petite enfance sont également visités dans le but de rassurer la population.

Le contrôleur animalier assure avoir été au-devant de la demande municipale. Les trois municipalités, qui ont un contrat avec la SPA des Cantons, ont reçu un courriel durant le week-end pour les prévenir de la situation. Ainsi, deux journées seront consacrées par semaine à Cowansville, deux autres à Farnham et une dernière à Lac-Brome.

Partager

À lire aussi

  • La SPA trouve preneurs pour ses pitbulls

    Actualités

    La SPA trouve preneurs pour ses pitbulls

    Malgré tout ce qui a pu se dire et s'écrire sur les pitbulls au cours des dernières semaines, la Société protectrice des animaux (SPA) de l'Estrie... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer