Grand Défi Pierre Lavoie: Bonnardel heureux de sa performance

Le député de Granby François Bonnardel en compagnie... (Tirée de Facebook)

Agrandir

Le député de Granby François Bonnardel en compagnie de Pierre Lavoie, l'instigateur du Grand défi.

Tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) À sa cinquième participation au Grand Défi Pierre Lavoie, François Bonnardel ne cache pas sa satisfaction. Le député caquiste de Granby a parcouru 625 kilomètres sur les 1000 que compte le défi.

«À 48 ans, la machine en a encore dedans, rigolait-il en entrevue, dimanche. On a été chanceux, la température a été de notre bord. C'est un défi incomparable, y'a rien qui accote ça en Amérique du Nord. Je suis fier de ma performance.»

La deuxième étape, qui relie La Baie à Baie-Saint-Paul, est celle qui lui a donné le plus de fil à retordre à cause de la mythique montée des Ha! Ha!, longue de 1,7 kilomètre et, surtout, de 17% d'inclinaison... «C'était l'étape reine, la plus difficile selon Pierre Lavoie. Et il avait bien raison! Moi, il m'a piqué dans mon orgueil quand il a dit que la moitié des cyclistes allaient mettre le pied à terre. Je ne voulais pas être de ceux-là et j'ai réussi à passer au travers», lance le député.

Le caquiste faisait à nouveau partie de l'équipe de l'Assemblée nationale réunissant des députés de toutes allégeances, soit Marie-Claude Nichols (PLQ, Vaudreuil-Soulanges), Sébastien Schneeberger (CAQ, Drummond-Bois-Francs) Stéphane Billette (PLQ, Huntingdon), et Sylvain Pagé (PQ, Labelle).

«Ça a super bien été. Ma collègue du PLQ Marie-Claude Nichols en était à sa première édition et elle a bien fait ça, elle n'a pas eu de problème», mentionne-t-il.

Pédaler de nuit a aussi comporté sa part de défis pour François Bonnardel. «Il faisait plutôt froid, donc on pense moins à s'hydrater et on sait jamais si on a assez de couches, explique-t-il. Il fallait aussi changer de vêtements régulièrement pour être au chaud.» Le manque de sommeil a aussi joué dans sa performance.

Avec les années, le député de Granby estime toutefois que sa forme et sa résistance s'améliorent.

Le cycliste recueillait cette année des fonds pour l'école primaire Joseph-Poitevin. Il a pour habitude d'amasser entre 6000 et 8000$ par édition, mais «serait en voie de le dépasser». «Les gens peuvent continuer de donner cet été, précise-t-il. Le montant final sera dévoilé cet automne.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer