Leurs nouvelles choisies parmi toute la Francophonie!

Gabriel Michaud et Sandrine Lussier se sont illustrés... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Gabriel Michaud et Sandrine Lussier se sont illustrés dans la catégorie «Nouvelle» du prestigieux concours littéraire de l'Association des Membres de l'Ordre des Palmes Académiques (AMOPA).

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Deux élèves de la commission scolaire du Val-de-Cerfs se sont illustrés au prestigieux concours littéraire de l'Association des membres de l'Ordre des Palmes académiques (AMOPA). Sandrine Lussier et Gabriel Michaud remportent respectivement une première place et une deuxième place dans la catégorie «Nouvelle» du concours, ouvert à toute la francophonie.

Une soixantaine de pays participaient au concours. Gabriel Michaud s'est étonné, d'ailleurs, de retrouver le Madagascar sur la liste. «Je ne savais même pas qu'il parlaient français là-bas!», lance le jeune étudiant de secondaire 3 à l'École Jean-Jacques-Bertrand de Farnham.

Sa nouvelle, intitulée Rob, a remporté une deuxième place ex aequo à travers la francophonie, en plus d'être primée par le ministère de l'Éducation nationale du français.

«Gabriel est un élève exceptionnel, stoïque, calme», a souligné avec fierté son enseignante de français, Sonia Arnois. «Quand j'ai su qu'il avait gagné, disons que je n'étais pas surprise», a-t-elle avoué. «Quand même un peu!», a renchéri Gabriel, modeste.

Le lauréat souhaite devenir astrophysicien. Pas étonnant, donc, qu'il ait choisi l'univers spatial pour camper son histoire. «Ça se passe dans le futur. Les humains créent une flotte de vaisseaux parce que la Terre n'est plus habitable à cause des gaz à effets de serre», résume le jeune auteur. Le personnage de Rob, un policier, sauvera la flotte (et une partie de l'humanité) d'un acte terroriste en désamorçant une série de nano-bombes.

«C'est très d'actualité, ton texte!», a fait remarquer le vice-président de la section Québec de l'AMOPA, Michel Leduc, au moment de lui remettre son prix, vendredi.

Un mystérieux bouquin

Suivant également une tangente futuriste, le récit de Sandrine Lussier se veut plus introverti, à l'image de la jeune auteure. «Sandrine est discrète en classe», témoigne son enseignante, Marilène Scotte. «Elle a la calligraphie d'une écrivaine, même si elle me dit qu'elle a la bosse des sciences!», mentionne-t-elle.

Étudiante de secondaire 4 à l'école de la Haute-Ville de Granby, Sandrine souhaite devenir médecin légiste. L'amatrice de polars a cependant choisi un tout autre style pour sa nouvelle intitulée Un mystérieux bouquin.

«C'est une fille qui va trouver un journal. Elle ne sait pas à qui il appartient parce que la personne a disparu. Elle va l'ouvrir et ça va lui permettre de voir dans son futur. Puis elle va se rendre tellement loin qu'elle va découvrir le jour de sa mort», raconte-t-elle.

Quatre cents mots d'intrigue qui lui auront valu la première place dans la catégorie «Nouvelle» du concours, section Québec.

Dans la nouvelle, le personnage qui découvre le journal se fait la réflexion suivante: «Étant donné qu'on m'avait offert une bourse en littérature, je tenais à me surpasser.» Étonnante coïncidence pour la jeune lauréate qui remporte aujourd'hui les honneurs d'un prestigieux concours littéraire...

Val-des-Cerfs se démarque

Pour cette édition du concours, neuf commissions scolaires ont fait parvenir des textes à l'AMOPA. C'est la troisième année que la commission scolaire du Val-des-Cerfs s'illustre en voyant ses élèves récompensés.

Sandrine Lussier et Gabriel Michaud repartent tous deux avec de nouveaux livres à ajouter à leur collection. «Pour inciter les jeunes à approfondir leur lecture», a indiqué Michel Leduc, soulignant du même souffle la richesse de la littérature jeunesse québécoise.

L'AMOPA oeuvre au rayonnement de la langue et de la culture française à travers le monde. L'organisme international s'est donné une vocation spécifique auprès des jeunes en organisant des concours d'expression écrite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer