Grande foire internationale des vins & alcools à Granby

Le directeur de la Fondation du Cégep de... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le directeur de la Fondation du Cégep de Granby, Serge Boulet.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Près de 500 personnes ont eu l'occasion de déguster des vins d'ici et d'ailleurs à la Grande foire internationale des vins & alcools, dimanche, à la Ferme Héritage Miner de Granby. Entre 10 000$ et 12 000$ ont été amassés en l'espace de six heures pour la Fondation du Cégep de Granby.

Le directeur de la Fondation, Serge Boulet, s'est dit très satisfait de la réponse de la population «pour une première année». L'activité avait eu lieu il y a deux ans, mais les profits étaient alors remis à La Maison Au Diapason. La Fondation du Cégep de Granby a décidé de reprendre le concept de la collecte de fonds, qui permettra à des étudiants dans le besoin de vivre une expérience d'études à la hauteur de leurs ambitions.

Une part des fonds amassés sera aussi investie dans l'organisation de projets. «On a des bourses à l'engagement, des bourses à la persévérance. Des bourses aussi pour nos élèves qui sont très forts», mentionne le directeur de la Fondation, Serge Boulet. «Vraiment, on est un cégep de projets. Un cégep qui encourage beaucoup l'implication de nos jeunes; donc, les bourses vont servir à financer des équipes sportives, des voyages pédagogiques à l'international», poursuit-il. Les étudiants en soins infirmiers, par exemple, partiront à Haïti.

À propos de la Grande foire

Pour 30$, les participants obtenaient un passeport incluant une coupe et 30 coupons échangeables contre des produits vinicoles. Ils avaient aussi la possibilité de se procurer les produits savourés sur place.

«On déguste comme des professionnels du vin, sauf qu'eux crachent après avoir goûté! Nous, on a la chance de prendre quelques gorgées», a mentionné un consommateur, qui est reparti avec deux achats après une visite d'une heure.

Parmi la cinquantaine d'exposants présents, 60% étaient des artisans locaux, estime Serge Boulet. Les participants ont pu découvrir 250 vins et spiritueux. «On a quelques grosses boîtes qui importent du vin de l'international. Il y a des vins haut de gamme que les gens n'ont pas toujours la chance de goûter», fait remarquer Serge Boulet. Au kiosque de la SAQ, le vin le plus cher était le Château Clerc Milon 2010, un grand cru classé se détaillant 131$ la bouteille.

Une dizaine de producteurs agroalimentaires étaient aussi de la partie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer