Lien autoroutier: «On se fait niaiser», dit François Bonnardel

La patience du député caquiste de Granby, François... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La patience du député caquiste de Granby, François Bonnardel, a atteint ses limites.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) La patience de François Bonnardel a atteint ses limites. Le député caquiste de Granby déplore les «délais inacceptables» dans la remise d'un rapport du ministère des Transports du Québec (MTQ) sur l'élargissement de la route 139 afin de créer un lien routier entre Drummondville et la frontière américaine, en passant par Granby.

«Je pense honnêtement qu'on se fait niaiser. Ça fait depuis 2013 qu'on attend après ce rapport, s'est insurgé le député en entrevue avec La Voix de l'Est. J'appelle aux trois mois au bureau régional du MTQ pour savoir comment tout ça avance et on me répond toujours: "on collige des données". Nous, pendant ce temps-là, on attend.»

 M. Bonnardel dit avoir rappelé il y a moins de deux semaines et s'être encore fait servir la même réponse. «On ne demande pas la lune. Selon moi, ce projet est intéressant puisqu'il pourrait assurer plus de sécurité pour le transport et aussi une certaine fluidité, en ayant deux voies. C'est sans compter les développements commerciaux futurs que ça pourrait occasionner», affirme-t-il.

François Bonnardel se questionne à savoir si le MTQ prend ce projet au sérieux.

Il dit comprendre que les derniers temps ont été difficiles pour le ministre des Transports, Jacques Daoust, qui s'est retrouvé «sur la sellette» à cause du dossier Uber et sur les façons de faire au MTQ. «C'est normal que ce ne soit pas en haut de sa liste de priorités présentement. Je voulais attendre la fin de la session parlementaire avant de lui en parler. Dès que cet article sera publié, sois certain que je vais lâcher un coup de fil à son cabinet pour obtenir des réponses et voir comment on peut faire avancer ce dossier», lance le député de Granby, visiblement à bout de patience.

M. Bonnardel fera de ce dossier une de ses priorités pour l'été.

Le projet n'est pas nouveau: il a fait couler beaucoup d'encre ces dernières années.

Le rapport attendu doit notamment contenir une étude de faisabilité et les coûts reliés à de tels investissements.

Vendredi, le MTQ n'a pas répondu à la demande d'entrevue de La Voix de l'Est.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer