Olympiades canadiennes des métiers: Alexandre Duval médaillé

L'enseignant Philippe Brasseur en compagnie d'Alexandre Duval, un... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'enseignant Philippe Brasseur en compagnie d'Alexandre Duval, un de ses étudiants en électricité qui a remporté la médaille d'argent aux Olympiades canadiennes des métiers et technologies.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) La fierté se lit dans les yeux d'Alexandre Duval, qui est de retour des Olympiades canadiennes des métiers et technologies où il a remporté une médaille d'argent en installations électriques.

«C'est une belle expérience», affirme le finissant du programme de formation professionnelle en électricité du Centre régional intégré de formation (CRIF) de Granby.

Âgé de 20 ans, Alexandre Duval s'était d'abord qualifié aux épreuves régionales, tout comme son camarade Emmanuel Rivard. Huit étudiants représentant quatre centres de formation en électricité s'étaient affrontés à ce moment-là. Tous les métiers enseignés dans le cadre d'études professionnelles sont représentés à ce type de compétition.

Les deux étudiants ont ensuite obtenu leur laissez-passer pour accéder au niveau provincial. Alexandre Duval a remporté la médaille d'argent, ce qui lui a permis de représenter le Québec aux olympiades canadiennes. Son collègue a quant à lui raflé la médaille de bronze. «Sur 16 finissants, deux font partie des meilleurs au Québec», se réjouit Philippe Brasseur, enseignant en électricité au CRIF.

Celui qui consacre entre 200 et 250 heures - à l'extérieur des heures de cours - pour entraîner les étudiants à cette épreuve qui consiste notamment à effectuer un montage et un circuit électrique dans une résidence, puis d'autres destinés au secteur commercial et industriel.

«Ça prend des professeurs pour les soutenir dans le processus des olympiades, affirme Philippe Brasseur. Ça nous tient vraiment à coeur au CRIF.»

Le calibre est encore plus rehaussé quand les étudiants arrivent aux olympiades canadiennes qui se déroulaient à Moncton au Nouveau-Brunswick cette semaine. «C'est la formation aussi qui se compétitionne. Le système d'éducation est différent entre nous et les provinces de l'Ouest, dit-il. Le Québec n'a pas à envier la qualité de formation des autres provinces. On a de très bons candidats.»

De meilleurs électriciens

La deuxième place sur le podium n'a pas permis à Alexandre Duval d'accéder aux mondiaux. N'empêche qu'il a adoré son expérience, dit celui qui occupe déjà un emploi chez FL électrique de Granby. «Je n'avais pas pensé me rendre là, dit-il. C'est sûr que j'aurais aimé avoir l'or, mais j'ai quand même eu l'argent. C'est bon.»

La participation des étudiants à ces olympiades fait incontestablement d'eux de meilleurs électriciens. «Ça leur donne des atouts supplémentaires, indique M. Brasseur. Alexandre a plus confiance en lui. C'est du stress, de la pression de participer.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer