En bref

Un suspect de délit de fuite est recherché.... (fournie)

Agrandir

Un suspect de délit de fuite est recherché. L'aide du public est demandée.

fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Un fuyard recherché par la police

Le conducteur d'un camion impliqué dans un délit de fuite à Granby est recherché par la police.

L'individu était au volant d'un camion Ford Okanagan de type caravane, le 27 mai vers 11 h 30, lorsque son véhicule en a embouti un autre qui était garé dans le stationnement de l'épicerie IGA de la rue St-Hubert.

L'impact est survenu au moment où il effectuait une manoeuvre de recul. Le conducteur et ses passagers sont sortis pour constater les dégâts. Ils ont marché en direction de l'épicerie, mais ils ont fait demi-tour avant d'y entrer et sont partis sans aviser le propriétaire du véhicule endommagé ni la police.

Le suspect était au volant d'un véhicule construit dans les années 2003 ou 2004.

Toute information à ce sujet peut être transmise à la détective Joanie Lalande au jlalande@ville.granby.qc.ca, au 450-776-8333 (poste 3619) ou via Échec au crime au 1-800-711-1800. Karine Blanchard

Meurtre à Granby: l'enquête préliminaire est fixée

Le tribunal a fixé à cet automne l'enquête préliminaire d'Alex Lacasse Deaudelin, accusé du meurtre de Caroline Choinière, un crime commis le 11 janvier dernier à Granby.

Trois journées ont été réservées pour cette étape qui doit avoir lieu du 11 au 13 octobre, devant le juge Serge Champoux.

Entre-temps, l'accusé reste détenu. Réputé bipolaire et toxicomane, l'homme de 26 ans aurait poignardé sa colocataire. Il a déjà été déclaré apte à comparaître et son avocat, Me Patrick Fréchette, a indiqué qu'il pourrait invoquer la non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux. La Couronne est représentée par Me Geneviève Crépeau. Pascal Faucher

Le Centre équestre plaide coupable à une des infractions

Après vérification, il s'avère que le Centre équestre de Bromont a plaidé coupable à une des deux infractions signifiées par la Ville concernant l'abattage illégal d'arbres, a confirmé au journal l'avocat qui la représente,Me Jocelyn Bélisle. Ceci à la suite du retrait de l'une d'elles par la municipalité à la suite d'une entente hors cour entre les procureurs des deux parties.

L'affaire remonte à l'automne 2015. Une ou des personnes liées à l'organisation ont alors abattu des arbres, sans avoir au préalable obtenu le permis obligatoire de la municipalité. À la suite d'une plainte d'un citoyen, un inspecteur du service de l'urbanisme s'est rendu sur les lieux pour corroborer les faits allégués. Au total, une trentaine d'arbres ont été coupés, avait indiqué la responsable des communications de Bromont, Catherine Page. «Il y a eu de l'abattage d'arbres dans la zone de non-déboisement près de la piste multifonctionnelle (C-1) sur les terrains du Centre équestre, avait-elle précisé. Il y a aussi eu de l'abattage qui a été fait [dans le même secteur] sur les terrains de la Ville.»

Un constat d'infraction de 4000$, soit 3200$ pour la peine à laquelle s'ajoutent des frais de 800$, a été signifié le 19 novembre aux dirigeants du centre, sis au 100, chemin de Laprairie. Un second constat pour «omission d'avoir obtenu un certificat d'autorisation afin de procéder à des travaux d'abattage d'arbres» a également été émis. La peine réclamée était de 600$ et les frais s'élevaient à 279$. L'audition de la cause était prévue le 7 juin à la cour municipale de Waterloo. Or, contrairement à ce qu'a mentionné à La Voix de l'Est le greffe du tribunal, le Centre équestre ne devra pas «débourser plus de 4600$ en raison des frais juridiques dans le dossier». L'organisation devra seulement acquitter la peine minimale de 600$ pour avoir abattu les arbres sans permis. Jean-François Guillet

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer