Piste multifonctionnelle: l'opposition persiste rue Léger

Les résidants de la rue Léger à Granby... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les résidants de la rue Léger à Granby ont réitéré lundi soir, lors de la séance du conseil municipal, qu'ils ne veulent pas d'une piste multifonctionnelle dans leur rue.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le conseil municipal de Granby a révisé sa position: la Ville paiera finalement 100% des coûts d'aménagement du réseau de pistes multifonctionnelles qu'elle souhaite aménager à court, moyen et long terme. Mais les résidants de la rue Léger ne veulent pas de cette infrastructure dans leur rue. Même si elle est gratuite.

Et ils se sont déplacés en grand nombre lundi soir, lors de la séance du conseil municipal, pour faire passer leur message. Ils ont pu compter sur l'appui de plusieurs citoyens de la rue Saint-Hubert, visés eux aussi par un projet semblable, de sorte que la salle du conseil était bondée.

Les projets des rues Saint-Hubert et Léger constituent en quelque sorte les premiers jalons de ce réseau que la Ville souhaite étendre aux quatre coins de son territoire. Mais, à ce jour, les élus rencontrent beaucoup de résistance.

«J'ai fait du porte-à-porte et, à l'unanimité, les gens ne veulent pas de piste cyclable. Qu'on paye ou qu'on ne paye pas, on ne veut pas d'une piste cyclable qui va défaire la rue quand on vient de faire les égouts et les infrastructures il y a quelques années. (...) Il y a peut-être d'autres moyens de sécuriser les quelques cyclistes qui empruntent la rue sans défaire les terrains et les talus des personnes qui ont mis beaucoup d'efforts et d'argent dans leur cour», a lancé Hattie Dittman, sous les applaudissements nourris des citoyens.

Un autre résidant de la rue Léger, David Beaudin, qui affirme pratiquer le vélo et la course à pied, a abondé dans le même sens. «La rue Léger est bucolique. On a l'impression d'être en campagne à quelques minutes de la ville. Mais vous proposez une route récréotouristique en milieu résidentiel», a-t-il déploré.

Le choix de la rue Léger, pourvue d'une pente importante, a aussi été critiqué pour l'aménagement d'une piste multifonctionnelle. Un résidant a même affirmé servir parfois de l'eau à des cyclistes à bout de souffle qui terminent leur ascension.

À l'écoute

Le maire suppléant, Michel Mailhot, a invité les citoyens de la rue Léger à participer aux séances d'informations, prévues les 14 et 15 juin. L'ensemble du dossier leur sera présenté à ce moment, a-t-il souligné. Car la Ville souhaite profiter de certains travaux (prolongement des réseaux d'égout et d'aqueduc ainsi que de voirie) pour, du même coup, ajouter une piste multifonctionnelle.

Celle-ci est, dans une première phase, prévue entre les rues King et Palmer-Cox. Mais les citoyens qui habitent rue Léger, au sud de Palmer-Cox, souhaitent aussi être informés du dossier, a fait valoir Mme Dittman. Un jour ou l'autre, la piste passera aussi devant chez eux, dit-elle. Les séances d'informations seront ouvertes à tous les citoyens, a assuré Michel Mailhot.

À l'origine, les résidants riverains devaient assumer 50% des coûts d'aménagement de ces nouvelles pistes multifonctionnelles. Mais, se disant «à l'écoute», les élus ont décidé de réviser leur position la semaine dernière, a affirmé Michel Mailhot au terme de la séance du conseil.

«Ce n'est pas des montants exorbitants. Et on pense que c'est bon pour la municipalité à long terme de favoriser la participation active des gens. On veut le faire. Et on ne veut pas être arrêtés pour des montants qui ne sont pas si importants», dit-il.

Cerise sur le sundae

Il en coûterait 170 000$ pour aménager une piste multifonctionnelle rue Léger, a affirmé le directeur général de la Ville, Michel Pinault, en réponse à la question d'un citoyen.

L'opposition des citoyens s'explique notamment par une méconnaissance du dossier de leur part, croit le maire suppléant. «Peut-être que c'est nous qui n'avons pas assez expliqué», avance-t-il.

Demandé à plusieurs reprises par les résidants lundi soir, le plan global du réseau projeté par la Ville devrait être présenté lors des rencontres d'informations de la semaine prochaine, confirme Michel Mailhot.

Une résidante de la rue Léger, Manon St-Louis, n'a cependant pas digéré la dernière publication du Granby vous informe. La réalisation du projet de la rue Léger, incluant l'aménagement d'une piste multifonctionnelle, figure dans la liste des travaux projetés en 2016. «Ce n'est peut-être pas voté de façon officielle, mais ç'a été décidé. (...) Le mettre dans le Granby vous informe, c'est vraiment la cerise sur le sundae du manque de respect des citoyens», a-t-elle laissé tomber, suscitant à son tour les applaudissements des citoyens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer