La nouvelle politique des aînés lancée

La ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau, a... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

La ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau, a remis la certification MADA à la municipalité de Granby, vendredi.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Maintenant certifiée Municipalité amie des aînées (MADA), la Ville de Granby a lancé, vendredi, sa nouvelle politique des aînés visant à favoriser le vieillissement actif. Son plan d'action se déploie en trois axes: favoriser l'accessibilité du transport, des bâtiments et des lieux extérieurs, assurer la sécurité des lieux publics et des services offerts aux aînés, et prévenir leur isolement.

Ces trois objectifs ont été dégagés dans le cadre de la démarche MADA, entreprise par la Ville en 2013. La ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau, était présente pour remettre la certification. «La Ville de Granby a été novatrice puisqu'elle était VADA, «Ville amie des aînés» avant de devenir MADA», a-t-elle souligné.

Une première série de consultations publiques avait permis de connaître les besoins et les préoccupations des personnes âgées, de plus en plus nombreuses à Granby (NDLR: depuis 2014, la Ville compte plus de personnes âgées de 65 ans que de personnes âgées de 15 ans et moins). Les consultations se sont poursuivies grâce à un comité de pilotage formé de représentants d'organismes venant en aide aux aînés. Ce partenariat du milieu communautaire avec la Ville a d'ailleurs été relevé comme la force principale du plan d'action.

La municipalité entend appliquer le concept du «vieillissement actif» en adaptant ses infrastructures à la population vieillissante. Par exemple, elle pourrait augmenter l'offre de loisir,s adapter le mobilier urbain, moduler le service de transport, prolonger les feux piétonniers ou ajouter davantage d'éclairages, de bancs ou d'installations sanitaires. Le projet de centre aquatique en cours à Granby sera également adapté aux besoins spécifiques de la population aînée, a indiqué Patrice Faucher, directeur du service des loisirs à la Ville de Granby.

Parmi ses préoccupations prioritaires, la ministre Charbonneau croit que les entreprises devraient aussi adapter leurs infrastructures pour les aînés. «Si l'allée est trop étroite et que j'arrive en chaise roulante, j'ai une problématique. Si j'ai une marchette, j'ai une problématique», a-t-elle illustré. À cet égard, Granby compte servir d'exemple. «La Ville peut intervenir pour les trottoirs et les espaces de circulation. Mais par ses initiatives, elle incite les promoteurs à faire de même», mentionne Sophie Foisy, coordonnatrice de la démarche MADA.

Par le passé, la politique des aînés de Granby a initié plusieurs adaptations, transformant les demandes des aînés en nouvelles normes de travaux publics. Pauline Robert, de l'Association québécoise de défense des droits de personnes retraitées et préretraitées (AQDR), a relevé l'exemple des panneaux de signalisation au coin Simonds et Principale. «Si toutes les rues étaient indiquées comme ça, on saurait toujours où on s'en va. Des fois, on espère avoir un feu rouge pour arriver à lire», dit-elle. La Ville avait alors entrepris de changer toutes les indications pour en installer d'autres avec une police plus grosse et des caractères bien visibles.

Par contre, elle n'a pas encore rendu son service de transport en commun gratuit pour les personnes âgées de 65 ans et plus, comme l'a fait remarquer Francine Charbonneau. La ministre responsable de la région de Laval a cité sa ville en exemple et invité le maire de Granby, qui était absent, à mettre en place cette initiative.

La nouvelle politique des aînés de Granby s'accompagne du slogan «Bien vieillir, ici, activement».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer