Une entente pour développer la culture à Acton

La MRC d'Acton dresse un bilan très positif... (fournie par la MRC d'Acton)

Agrandir

La MRC d'Acton dresse un bilan très positif de la première Entente de développement culturel, qui se terminait en décembre 2015. Treize projets, un cours d'histoire régionale pour les élèves de 1re secondaire 1 (photo), ont été réalisés.

fournie par la MRC d'Acton

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Acton Vale) Alors que la MRC d'Acton dresse un bilan très positif de sa première Entente de développement culturel, qui se terminait en décembre, Développement économique et local a déjà entamé les projets de son entente 2016.

La précédente entente, étalée sur une période de trois ans, mais dont les actions se sont réalisées dans les deux dernières années, avait reçu un financement de 267 310 $, soit 160 977 $ de la MRC et 106 332 $ du ministère de la Culture et des Communications.

Une politique culturelle avait dû être mise sur pied en 2011 pour pouvoir se qualifier pour l'Entente de développement culturel, explique Isabelle Dauphinais, conseillère au développement et responsable des communications de Développement économique et local. Avec l'abolition du CLD d'Acton et la fusion de deux postes, «j'avais peur que plus rien ne se fasse en culture, dit-elle. Ça a diminué, mais les maires ont embarqué à nouveau dans l'entente de développement et Accès culture a pu continuer. Les maires ont compris que certaines priorités devaient être gardées.»

Dans la première entente, treize projets ont vu le jour, comme l'inventaire et l'archivage des documents de la Société d'histoire de la région d'Acton, le cours d'histoire régionale pour les élèves de 1re secondaire, les fiches de caractérisation de certaines résidences de la MRC d'Acton pour la préservation du patrimoine bâti et le projet de recherche et développement du Théâtre de la Dame de coeur.

Bonifiés

À cela s'ajoutent des projets bonifiés cette année.

Accès culture, créé lors de la dernière entente pour offrir une programmation culturelle commune dans les écoles primaires, se poursuit, mais en version bonifiée pour les ados du secondaire. «On a déjà notre premier projet qui se termine présentement, qui est un projet d'oeuvres d'art permanentes avec les secondaires 1 et 2. À l'automne, on aura probablement deux autres projets avec le secondaire», mentionne Mme Dauphinais.

La technologie prend sa place dans la nouvelle entente. Un circuit culturel au coeur du village d'Upton avait déjà été réalisé, mais cet été, l'application interactive guidée par GPS, Baladodécouverte, l'offrira avec un surplus d'informations, d'images et de photos. La MRC travaille activement à la même application pour le circuit du Théâtre de la Dame de coeur, qui fête cette année ses 40 ans. Mme Dauphinais espère que ces deux applications verront le jour à temps pour l'été. À l'automne, dans la même veine, le circuit des murales historiques d'Acton Vale, mis sur pied dans les deux dernières années, aura son application mobile également.

Des animations culturelles sont et seront aussi proposées. Enfin, la Ville d'Acton travaille à la conception d'une exposition itinérante. «Le sujet n'est pas déterminé. Ça va démarrer plus à l'automne, fait savoir Mme Dauphinais. Ça va être un sujet en lien avec les origines de la ville. Ça peut être la gare comme l'Acton Rubber Limited, devenu AirBoss. L'exposition va se promener selon le sujet.»

La présente Entente de développement culturel n'est que d'un an, alors que ces ententes sont habituellement octroyées sur trois ans. Le budget 2016 pour la MRC d'Acton est de 80 000 $, divisés à parts égales entre le ministère de la Culture et des Communications et la MRC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer